Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

encyclopedie_linguistique:notions_linguistiques:argumentation:arguments_emotionnels4 [2014/04/14 09:52]
lestrade
encyclopedie_linguistique:notions_linguistiques:argumentation:arguments_emotionnels4 [2014/07/11 11:13] (Version actuelle)
lestrade
Ligne 114: Ligne 114:
 ===== 3. L’argument de la définition ===== ===== 3. L’argument de la définition =====
  
-(Pour **les arguments de la définition** cf. Kienpointner 1992a : 250ff. ; Zarefsky 2006 ; Walton 2006 ; Macagno/Walton 2014).+(Pour les arguments de la définition cf. Kienpointner 1992a : 250ff. ; Zarefsky 2006 ; Walton 2006 ; Macagno/Walton 2014).
 L’impossibilité d’un compromis ou d’un renoncement partiel à la liberté est aussi confirmé par Cicéron avec l’inséparabilité de la paix d’avec la liberté, et avec la définition de la servitude comme le plus grand mal. L’impossibilité d’un compromis ou d’un renoncement partiel à la liberté est aussi confirmé par Cicéron avec l’inséparabilité de la paix d’avec la liberté, et avec la définition de la servitude comme le plus grand mal.
  
Ligne 163: Ligne 163:
  
  
-Walton distingue quatre sous-types d’argument //ad hominem// (cf. Walton 1998: 261): 
  
 {{:encyclopedie_linguistique:notions_linguistiques:argumentation:syllogisme_disjonctif:argemot4.png?600|}} {{:encyclopedie_linguistique:notions_linguistiques:argumentation:syllogisme_disjonctif:argemot4.png?600|}}
Ligne 197: Ligne 196:
  
  
-Pour évaluer ces arguments « Direct ad hominem », Walton (1998 : 250) propose les questions critiques (= « critical questions » = « CQ ») suivantes :+Pour évaluer ces arguments « Direct ad hominem », Walton (1998 : 250) propose les questions critiques (= « critical questions » = « CQ ») suivantes:
  
  
Ligne 214: Ligne 213:
  
  
-==== 5.2. Le premier exemple est un **« Negative Ethotic Ad Homine Argument from Cognitive Skills » : ==== +==== 5.2. « Negative Ethotic Ad Homine Argument from Cognitive Skills »: ==== 
  
  
Ligne 227: Ligne 226:
  
  
-==== 5.3. Le prochain exemple est un **« Negative Ethotic //Ad Hominem// Argument from Morals : ====+==== 5.3. « Negative Ethotic Ad Hominem Argument from Morals »: ====
 Avec le même but de caractériser Marc Antoine comme une personne irresponsable, Cicéron lui reproche d’avoir été informé de l’attentat contre César. Ce reproche peut avoir quelque plausibilité (Halfmann 2011: 61), mais Cicéron ne se contente pas d’argumenter contre la légitimité de la position pro-césarienne affichée par Marc Antoine. Il ajoute un reproche de lâcheté. Avec le même but de caractériser Marc Antoine comme une personne irresponsable, Cicéron lui reproche d’avoir été informé de l’attentat contre César. Ce reproche peut avoir quelque plausibilité (Halfmann 2011: 61), mais Cicéron ne se contente pas d’argumenter contre la légitimité de la position pro-césarienne affichée par Marc Antoine. Il ajoute un reproche de lâcheté.
  
Ligne 237: Ligne 236:
  
  
-==== 5.4. Le dernier exemple peut illustrer un « Negative Ethotic Ad Hominem Argument from Veracity » : ====+==== 5.4. « Negative Ethotic Ad Hominem Argument from Veracity »: ====
  
     * (12) //Vbi est septiens miliens, quod est in tabulis, quae sunt ad Opis? funestae illius quidem pecuniae, sed tamen quae nos, si iis, quorum erat, non redderetur, a tributis posset vindicare // […] //Acta enim Caesaris pacis causa confirmata sunt a senatu; quae quidem Caesar egisset, non ea, quae egisse Caesarem dixisset Antonius. // //Vnde ista erumpunt, quo auctore proferuntur? Si sunt falsa, cur probantur? si vera, cur veneunt? //  \\  (Cic. //Phil//. 2.93, 2.100)     * (12) //Vbi est septiens miliens, quod est in tabulis, quae sunt ad Opis? funestae illius quidem pecuniae, sed tamen quae nos, si iis, quorum erat, non redderetur, a tributis posset vindicare // […] //Acta enim Caesaris pacis causa confirmata sunt a senatu; quae quidem Caesar egisset, non ea, quae egisse Caesarem dixisset Antonius. // //Vnde ista erumpunt, quo auctore proferuntur? Si sunt falsa, cur probantur? si vera, cur veneunt? //  \\  (Cic. //Phil//. 2.93, 2.100)
Ligne 245: Ligne 244:
  
 Mais il est peu probable qu’il n’ait pas utilisé cette opportunité pour se débarrasser de ses dettes et pour s’enrichir considérablement (cf. CQ1 et Halfmann 2011 : 69). La véracité de Marc Antoine est donc au moins plausiblement mise en doute par cette attaque //ad hominem//, qui donc n’est pas un cas évident de sophisme, mais appartient au type d’arguments émotionnels qui sont relativement plausibles. Mais il est peu probable qu’il n’ait pas utilisé cette opportunité pour se débarrasser de ses dettes et pour s’enrichir considérablement (cf. CQ1 et Halfmann 2011 : 69). La véracité de Marc Antoine est donc au moins plausiblement mise en doute par cette attaque //ad hominem//, qui donc n’est pas un cas évident de sophisme, mais appartient au type d’arguments émotionnels qui sont relativement plausibles.
 +
 +\\ \\ [[:encyclopédie_linguistique:notions_linguistiques:argumentation:arguments_emotionnels3|Revenir au § II]] ou [[:encyclopédie_linguistique:notions_linguistiques:argumentation:arguments_emotionnels|Retour au plan]] ou [[:encyclopédie_linguistique:notions_linguistiques:argumentation:arguments_emotionnels5|Aller à la Conclusion]]