Lieux, territoires et paysages en latin

Jean-François THOMAS



4. Conclusion

Le lieu et l’espace ne sont pas des données objectives, mais leur lexicalisation exprime diverses représentations : un point précis ou une série de points (le masculin pluriel loci), une unité plus large caractérisée par des propriétés géographiques (le neutre pluriel loca) ou son occupation humaine (le pluriel fines), une unité définie par sa place dans un ensemble plus vaste (regio), un territoire ouvert sur les autres territoires (le pluriel fines) ou au contraire une appropriation unitaire des différentes composantes (pagus).

Ce mécanisme de compréhension diverse est à l’œuvre dans la saisie globalisante des éléments par la vue, et, à partir des syntagmes employés, il s’avère que Rome a une conscience paysagère, même s’il n’existe pas de terme unitaire. Du lat. pagus au fr. pays et au fr. paysage s’opère le même mouvement du regard qui construit une vision.


Aller au §3 ou Retour au plan ou Aller au §5