u̯ĭŏla, -ae (f.)

(substantif)



Histoire du lexème

6.1. Histoire au cours de la latinité. Evolution des emplois

Le substantif uiola n’a pas une très grande fréquence dans les textes latins, ce qui est dû à un designatum très concret. Il est essentiellement représenté en poésie et chez Pline l’Ancien au sein des développements sur la botanique et notamment les fleurs.

Il devait néanmoins être un terme usuel dans son domaine d’expérience, comme le montre le grand nombre de fleurs auxquelles il renvoie.

6.2. Etymologie et origine

Il pourrait s’agir d’un suffixe latin de diminutif en –ŏla F. (variante phonétiquement conditionnée de –ulus, -ula, -ulum) qui s’est ajouté à une forme d’origine grecque (comme emprunt de signifiant à gr. ἴον “violette”, fleur), mais complètement intégrée en latin. Si le suffixe a dans ce terme sa valeur minorative, cela pourrait être lié à la petite taille de la fleur dénotée.



Aller au § 5 ou Retour au plan ou Aller au § 7