Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:uerbum6 [2012/01/31 17:58]
lecaude
dictionnaire:uerbum6 [2014/12/20 16:10] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">uerbum, -i (n.)</div></html> \\ +<html><class="lestitres">uerbum, -i (n.)</p></html><html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html>  
- +\\
 ---- ----
 \\ \\
Ligne 25: Ligne 24:
  
  
-La restitution de la préhistoire de //uerbum// n’est pas entièrement certaine : faut-il partir d’un degré /e/ radical, ou bien d’un degré zéro, en supposant que le %%*%%‑//or// ‑ issu de la vocalisation de la sonante voyelle %%*%%//// a été altéré en ‑//er// ‑ sous l’influence du /w/ initial((Un problème phonétique similaire se pose à propos de //uerrēs//.)) ? M. Weiss paraît tenir les deux analyses pour acceptables((M. WEISS (2009, 76).)), et, dans son dictionnaire, M. de Vaan plaide pour le degré zéro. Si l’on pose un degré plein pour le latin, il faut admettre, avec H. Eichner (1985, 141, note 46), que la coexistence du degré plein (//uerbum//  +La restitution de la préhistoire de //uerbum// n’est pas entièrement certaine : faut-il partir d’un degré /e/ radical, ou bien d’un degré zéro, en supposant que le %%*%%‑//or// ‑ issu de la vocalisation de la sonante *//r// a été altéré en ‑//er// ‑ sous l’influence du /w/ initial((Un problème phonétique similaire se pose à propos de //uerrēs//.)) ? M. Weiss paraît tenir les deux analyses pour acceptables((M. WEISS (2009, 76).)), et, dans son dictionnaire, M. de Vaan plaide pour le degré zéro. Si l’on pose un degré plein pour le latin, il faut admettre, avec H. Eichner (1985, 141, note 46), que la coexistence du degré plein (//uerbum//  
-< %%*%%//werd<sup>h</sup>-o‑//) et du degré zéro (got. //waurd//) est conditionnée par la différence accentuelle entre le singulier (%%*%%//wérd<sup>h</sup>-o‑//) et le collectif (%%*%% +< %%*%%//werd<sup>h</sup>-o‑//) et du degré zéro (got. //waurd//) est conditionnée par la différence accentuelle entre le singulier (%%*%%//wérd<sup>h</sup>-o‑//) et le collectif (*//wrd<sup>h</sup>‑// //éh<sub>2</sub>‑//) : certaines langues auraient généralisé le degré zéro du collectif (gotique), tandis que le latin aurait privilégié le degré plein. La question reste ouverte.
-//w// //r̥// //d<sup>h</sup>‑// //éh<sub>2</sub>‑//) : certaines langues auraient généralisé le degré zéro du collectif (gotique), tandis que le latin aurait privilégié le degré plein. La question reste ouverte.+
  
  
Ligne 50: Ligne 48:
  
 [[:dictionnaire:uerbum5|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:uerbum|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:uerbum7|Page suivante]] [[:dictionnaire:uerbum5|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:uerbum|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:uerbum7|Page suivante]]
-