Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:uerbum4detaille [2013/04/02 15:37]
vandaele [D.4. « Chose »]
dictionnaire:uerbum4detaille [2014/12/20 16:09] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">uerbum, -i (n.)</div></html>+<html><class="lestitres">uerbum, -i (n.)</p></html><html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html> 
 \\ \\
 ---- ----
Ligne 90: Ligne 90:
 - soit un raccourcissement à partir des périphrases //uerbum temporale// ou de //uerbum quod tempus adsignificat// ; - soit un raccourcissement à partir des périphrases //uerbum temporale// ou de //uerbum quod tempus adsignificat// ;
  
-- soit un calque sémantique du grec ῥῆμα, mais qui pose problème car le choix de //uerbum // pour rendre ῥῆμα au sens de « verbe » est difficile à justifier ; en effet, dès les textes de Plaute, //uerbum // avait prioritairement le sens de « mot ». En grec, la notion de « mot » correspondante n’est pas usuellement désignée par ῥῆμα mais bien par ὄνομα, ou par λέξις. Si //uerbum// devait être utilisé pour traduire un terme grec, il aurait donc été plus logique qu’il reprenne un de ces termes avec lesquels il avait un point de contact sémantique.+- soit un calque sémantique du grec ῥῆμα, mais qui pose problème car le choix de //uerbum // pour rendre ῥῆμα au sens de « verbe » est difficile à justifier ; en effet, dès les textes de Plaute, //uerbum // avait prioritairement le sens de « mot ». En grec, la notion de « mot » correspondante n’est pas usuellement désignée par ῥῆμα mais bien par ὄνομα, ou par λέξις. Si //uerbum// devait être utilisé pour traduire un terme grec, il aurait donc été plus logique qu’il reprenne un de ces termes avec lesquels il avait un point de contact sémantique.
  
 - soit enfin il faut supposer que du sens premier de « ce qui est dit », on passe facilement à la notion de prédicat((Il y aurait là un point de contact avec ῥῆμα dont le sens étymologique est, s’il faut en croire le //DELG//, le « résultat d’une action verbale», « la formule ». Reste à savoir si l’on peut raisonnablement postuler que Varron faisait un rapprochement entre les deux termes dont les Anciens ne réalisaient probablement pas la parenté étymologique.)). Varron dit lui-même, dans le passage suivant où il est question des quatre parties du discours, que le nom est du côté de la dénomination et du verbe //appellare//, tandis que le verbe fait référence à ce que l’on dit (//dicere//) : - soit enfin il faut supposer que du sens premier de « ce qui est dit », on passe facilement à la notion de prédicat((Il y aurait là un point de contact avec ῥῆμα dont le sens étymologique est, s’il faut en croire le //DELG//, le « résultat d’une action verbale», « la formule ». Reste à savoir si l’on peut raisonnablement postuler que Varron faisait un rapprochement entre les deux termes dont les Anciens ne réalisaient probablement pas la parenté étymologique.)). Varron dit lui-même, dans le passage suivant où il est question des quatre parties du discours, que le nom est du côté de la dénomination et du verbe //appellare//, tandis que le verbe fait référence à ce que l’on dit (//dicere//) :
Ligne 161: Ligne 161:
  
 [[:dictionnaire:uerbum3|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:uerbum|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:uerbum5|Page suivante]] [[:dictionnaire:uerbum3|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:uerbum|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:uerbum5|Page suivante]]
-