Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:uanitudo4detaille [2013/01/31 11:22]
garrido
dictionnaire:uanitudo4detaille [2014/12/20 16:06] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">uānĭtudō, -ĭnis, f.</div></html> \\  <html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">uānĭtudō, -ĭnis, f.</p></html><html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html>  
- +\\
 ---- ----
  
Ligne 33: Ligne 32:
  
 Il est implicite que les paroles de l’interlocuteur, par leur longueur (//prolixitudine//), font illusion et sont destinées à impressionner le locuteur. L’on retrouverait ici une nuance assez fréquente des dérivés en -//tūdō//, désignant une qualité « qui n’émane pas spontanément d’un être, qui lui est reconnue de l’extérieur, assignée, en quelque sorte((J. DAUDE (2002, 245).))». Cette nuance peut apparaître dans le sémème : /image de soi donnée avec complaisance/ /masquant la vérité sur les mérites/ /traduisant un sentiment de supériorité dont le sujet se pénètre/ /pour s’imposer à l’attention de tous /, identique à celui de //gloria//((Voir [[:dictionnaire:gloria|gloria]])), même s’il repose sur une seule occurrence et doit donc être relativisé. Il est possible que « mensonge » soit le sens de base, d’où dérive « vanité ». C’est, du moins, le sens le plus anciennement attesté. Une certaine continuité existe entre /erreur/ et /image de soi donnée avec complaisance/, tandis que le second sémème comporte des sèmes supplémentaires : tout cela caractérise une pluralité d’acceptions avec déplacement de sens((Voir J.-F. THOMAS,  «  Sur les écarts de sens et les formes de polysémie en latin » DHELL , Encyclopédie linguistique (4 e partie)). \\ \\ [[:dictionnaire:uanitudo3|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:uanitudo|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:uanitudo5|Page suivante]] Il est implicite que les paroles de l’interlocuteur, par leur longueur (//prolixitudine//), font illusion et sont destinées à impressionner le locuteur. L’on retrouverait ici une nuance assez fréquente des dérivés en -//tūdō//, désignant une qualité « qui n’émane pas spontanément d’un être, qui lui est reconnue de l’extérieur, assignée, en quelque sorte((J. DAUDE (2002, 245).))». Cette nuance peut apparaître dans le sémème : /image de soi donnée avec complaisance/ /masquant la vérité sur les mérites/ /traduisant un sentiment de supériorité dont le sujet se pénètre/ /pour s’imposer à l’attention de tous /, identique à celui de //gloria//((Voir [[:dictionnaire:gloria|gloria]])), même s’il repose sur une seule occurrence et doit donc être relativisé. Il est possible que « mensonge » soit le sens de base, d’où dérive « vanité ». C’est, du moins, le sens le plus anciennement attesté. Une certaine continuité existe entre /erreur/ et /image de soi donnée avec complaisance/, tandis que le second sémème comporte des sèmes supplémentaires : tout cela caractérise une pluralité d’acceptions avec déplacement de sens((Voir J.-F. THOMAS,  «  Sur les écarts de sens et les formes de polysémie en latin » DHELL , Encyclopédie linguistique (4 e partie)). \\ \\ [[:dictionnaire:uanitudo3|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:uanitudo|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:uanitudo5|Page suivante]]
-