Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:trilinguis4detaille [2012/11/21 18:00]
garrido
dictionnaire:trilinguis4detaille [2012/11/22 11:35] (Version actuelle)
garrido
Ligne 24: Ligne 24:
  
  
-L’emploi horatien de //trilinguis// est métonymique : les trois langues auxquelles l’adjectif fait référence servent à évoquer les trois têtes de Cerbère, avec trois gueules distinctes – et non une gueule unique qui serait pourvue de trois langues, comme le suggèrerait une lecture littérale du syntagme //trilingui ore//. Ainsi, dans ces contextes, //trilinguis// équivaut à d’autres adjectifs formés par le même procédé de composition et servant à décrire le gardien des Enfers, à savoir //tri-ceps// « qui possède trois têtes », chez Cicéron, et //tri-faucis// chez Virgile (cf. [[:dictionnaire:5.4|§ 5.4]] ).+L’emploi horatien de //trilinguis// est métonymique : les trois langues auxquelles l’adjectif fait référence servent à évoquer les trois têtes de Cerbère, avec trois gueules distinctes – et non une gueule unique qui serait pourvue de trois langues, comme le suggèrerait une lecture littérale du syntagme //trilingui ore//. Ainsi, dans ces contextes, //trilinguis// équivaut à d’autres adjectifs formés par le même procédé de composition et servant à décrire le gardien des Enfers, à savoir //tri-ceps// « qui possède trois têtes », chez Cicéron, et //tri-faucis// chez Virgile (cf. [[:dictionnaire:trilinguis5#5.4. Associations synchroniques avec d’autres lexèmes|§ 5.4]] ).
  
  
Ligne 36: Ligne 36:
  
  
-Val.-Flac. 7, 183-185 : +  *Val.-Flac. 7, 183-185 :\\ […] //Quin audeat opto ://\\ //continuo transibit amor **cantu**que  **trilingui** //\\ //ipsam flammiferos cogam compescere tauros  // […]\\ « Au contraire, je [Vénus] souhaite qu’elle [Hécate] ose : à l’instant même l’amour lui sera transmis et je la forcerai à mettre au calme elle-même, **avec son triple chant**, les taureaux qui jettent des flammes […]. » (traduction G. Liberman, 2002, CUF)
- +
- +
-[…] //Quin audeat opto ://  +
- +
- +
-//continuo transibit amor **cantu**que  **trilingui** //  +
- +
- +
-//ipsam flammiferos cogam compescere tauros  // […] +
- +
- +
-« Au contraire, je [Vénus] souhaite qu’elle [Hécate] ose : à l’instant même l’amour lui sera transmis et je la forcerai à mettre au calme elle-même, **avec son triple chant**, les taureaux qui jettent des flammes […]. » (traduction G. Liberman, 2002, CUF)+
  
  
Ligne 63: Ligne 51:
  
  
-//Supp. adn. super Lucanum // III, 339 : //Hos // [les habitants de Massalia] //Varro **trilingues** esse ait, eo quod et Graece loquuntur et Latine et Gallice.// +  *//Supp. adn. super Lucanum // III, 339 : //Hos // [les habitants de Massalia] //Varro **trilingues** esse ait, eo quod et Graece loquuntur et Latine et Gallice.//\\ « Varron dit que ceux-ci [les habitants de Massalia] sont **trilingues**, parce qu’ils parlent à la fois grec, latin et gaulois. »
  
  
-« Varron dit que ceux-ci [les habitants de Massalia] sont **trilingues**, parce qu’ils parlent à la fois grec, latin et gaulois. »+  *Hier. //Ad Gal//. 2, col. 379, l. 29 : //Massiliam Phocaei condiderunt : quos ait Varro  **trilingues** esse, quod et graece loquantur, et latine, et gallice//.\\ « Les Phocéens ont fondé Massilia, eux dont Varron dit qu’ils sont **trilingues** au motif qu’ils parlent à la fois grec, latin et gaulois. »
  
  
-Hier. //Ad Gal//. 2, col. 379, l. 29 : //Massiliam Phocaei condiderunt : quos ait Varro  **trilingues** esse, quod et graece loquantur, et latine, et gallice//. +  *Isid. //Orig//. 15, 1, 63 :  //Hos  Varro **trilingues** esse ait, quod et Graece loquantur et Latine et Gallice. //\\ « Ceux-ci, Varron dit qu’ils sont **trilingues**, au motif qu’ils parlent à la fois grec, latin et gaulois. »
- +
- +
-« Les Phocéens ont fondé Massilia, eux dont Varron dit qu’ils sont **trilingues** au motif qu’ils parlent à la fois grec, latin et gaulois. » +
- +
- +
-Isid. //Orig//. 15, 1, 63 :  //Hos  Varro **trilingues** esse ait, quod et Graece loquantur et Latine et Gallice. //  +
- +
- +
-« Ceux-ci, Varron dit qu’ils sont **trilingues**, au motif qu’ils parlent à la fois grec, latin et gaulois. »+
  
  
 Apulée attribue la même capacité de parler trois langues aux Sicules, mais sans préciser de quelles langues il s’agit: Apulée attribue la même capacité de parler trois langues aux Sicules, mais sans préciser de quelles langues il s’agit:
  
-Apul. //M.// 11, 5, 2 : //Inde primigenii Phryrges Pessinuntiam deum matrem//, […] //Cretes sagittiferi Dictynnam Dianam, Siculi **trilingues ** Stygiam Proserpinam, Eleusinii uetusti Actaeam Cererem, Iunonem alii, Bellonam alii, Hecatam isti, Rhamnusiam illi // […]me […] //appellant // […]. +  *Apul. //M.// 11, 5, 2 : //Inde primigenii Phryrges Pessinuntiam deum matrem//, […] //Cretes sagittiferi Dictynnam Dianam, Siculi **trilingues ** Stygiam Proserpinam, Eleusinii uetusti Actaeam Cererem, Iunonem alii, Bellonam alii, Hecatam isti, Rhamnusiam illi // […]me […] //appellant // […].\\ «  Les Phrygiens, premiers-nés des hommes, m’appellent mère des dieux, déesse de Pessinonte ; […] les Crétois porteurs de flèches, Diane Dictynne ; les Siciliens **trilingues**, Proserpine Stygienne ; les habitants de l’antique Eleusis, Cérès Actéenne ; les uns Junon, les autres Bellone, ceux-ci Hécate, ceux-là Rhamnusie. » (traduction P. Vallette, 1945, CUF)
- +
- +
-«  Les Phrygiens, premiers-nés des hommes, m’appellent mère des dieux, déesse de Pessinonte ; […] les Crétois porteurs de flèches, Diane Dictynne ; les Siciliens **trilingues**, Proserpine Stygienne ; les habitants de l’antique Eleusis, Cérès Actéenne ; les uns Junon, les autres Bellone, ceux-ci Hécate, ceux-là Rhamnusie. » (traduction P. Vallette, 1945, CUF)+