Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:trilinguis3 [2012/10/31 14:31]
garrido créée
dictionnaire:trilinguis3 [2014/12/20 16:00] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">trilinguis, e</div></html> \\  <html><center><big><big>(adjectif)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">trilinguis, e</p></html><html><center><big><big>(adjectif)</big></big></center></html>  
- +\\
 ---- ----
  
Ligne 14: Ligne 13:
  
  
-==== 3.0.1. Première occurrence dans les textes====+==== 3.0.1. Première occurrence dans les textes ====
  
 +
 +Selon la tradition indirecte, l’adjectif apparaît pour la première fois chez Varron, dans un fragment issu d’un ouvrage inconnu transmis par les //Scholia ad Lucanum//, Jérôme et Isidore de Séville (cf. [[:dictionnaire:4.2|§ 4.2]] ), avec le sens de « trilingue, qui parle trois langues » :
 +
 +
 +//Supp. adn. super Lucanum // III, 339 : //Hos // [les habitants de Massalia] //Varro **trilingues** esse ait, eo quod et Graece loquuntur et Latine et Gallice.// 
 +
 +
 +« Varron dit que ceux-ci [les habitants de Massalia] sont **trilingues**, parce qu’ils parlent à la fois grec, latin et gaulois. »
 +
 +
 +Mais les premières attestations de //trilinguis// selon la tradition directe se situent chez Horace, qui l’emploie deux fois dans le même syntagme nominal se référant à Cerbère, au sens de « qui possède trois langues » :
 +
 +
 +  *Hor. //O//. 2, 19, 29-32 :\\ //Te uidit insons // //Cerberus aureo //\\ //cornu decorum leniter atterens //\\ //caudam et recedentis **trilingui ** //\\ **//ore // ** //pedes tetigitque crura. //\\ « Il t’a vu sans te nuire, Cerbère, avec ta belle corne d’or, il a frotté doucement sa queue contre toi et, à ton départ, léché, **des langues de sa triple gueule**, tes pieds et tes jambes. » (traduction F. Villeneuve, revue par J. Hellegouarc’h, 1991 (1929<sup>1</sup>), CUF)
 +
 +
 +Hor. //O//. 3, 11, 17-20 :
 +
 +
 +[…] //Cerberus, quamuis furiale centum // 
 +
 +
 +//muniant angues caput eius atque  // 
 +
 +
 +//spiritus taeter saniesque manet  // 
 +
 +
 +**//ore trilingui // ** //. // 
 +
 +
 +« […] Cerbère, bien que sa tête, comme celle des Furies, s’arme de cent serpents et qu’une haleine infecte et une bave empoisonnée s’épanchent de sa gueule à trois langues. » (traduction F. Villeneuve, revue par J. Hellegouarc’h, 1991 (1929<sup>1</sup>), CUF)
  
  
Ligne 21: Ligne 52:
  
  
 +Le mot est rare. Au total, on relève moins d’une vingtaine d’attestations dans toute la latinité (source //CLCLT// 6) et seulement cinq chez les auteurs « littéraires » de la période classique (cf. [[:dictionnaire:3.4|§ 3.4]] ).
  
-==== 3.0.3. Fréquence comparée des formes flexionnelles ==== 
  
 +==== 3.0.3. Fréquence comparée des formes flexionnelles ====
  
  
 +Parmi les quatre occurrences de //trilinguis// chez les auteurs latins de la période classique (hormis celle qui se trouve dans le fragment de Varron), trois se trouvent à l’ablatif singulier et une au nominatif pluriel.
 ===== 3.1. Distribution diachronique (périodes d’attestation) ===== ===== 3.1. Distribution diachronique (périodes d’attestation) =====
  
  
 ^Période ^Nombre d’occurrences | ^Période ^Nombre d’occurrences |
-|III<sup>e</sup>-II<sup>e</sup>s. av. J.-C. |   |+|III<sup>e</sup>-II<sup>e</sup>s. av. J.-C. |   |
 |I<sup>er</sup>s. av. J.-C. |  2  | |I<sup>er</sup>s. av. J.-C. |  2  |
-|I<sup>er</sup>s. ap. J.-C. |   | +|I<sup>er</sup>s. ap. J.-C. |   | 
-|II<sup>e</sup>s. ap. J.-C. |   | +|II<sup>e</sup>s. ap. J.-C. |   | 
-|III<sup>e</sup>s. ap. J.-C. |   | +|III<sup>e</sup>s. ap. J.-C. |   | 
-|IV<sup>e</sup>s. ap. J.-C. |   | +|IV<sup>e</sup>s. ap. J.-C. |   | 
-|V<sup>e</sup>s. ap. J.-C. |   |+|V<sup>e</sup>s. ap. J.-C. |   |
  
  
 ===== 3.2. Distribution diastratique (diaphasique) ===== ===== 3.2. Distribution diastratique (diaphasique) =====
  
 +
 +Le faible nombre d’attestations de l’adjectif ne permet pas d’apprécier les éventuelles variations de sa position dans le diasystème latin. Il s’agit d’une formation relevant d’un haut niveau de langue, parallèle à l’adjectif [[:dictionnaire:bilinguis|//bilinguis//]] et vraisemblablement née au sein de la langue poétique, comme le montre sa présence chez les poètes Horace et Valerius Flaccus. Il faut attendre Apulée pour le voir apparaître en prose.
 +
 +
 +Cependant, il connaît deux valeurs fondamentales nettement différentes selon qu’il est employé en prose ou en poésie : l’adjectif se présente, en poésie, avec la valeur « qui est pourvu de trois langues » ou « qui présente trois formes ou aspects » et, en prose, avec la valeur « qui parle trois langues ».
 +
 +
 +L’adjectif
 +
 +
 +ne semble appartenir à aucun vocabulaire spécialisé ou technique.
  
  
Ligne 49: Ligne 93:
  
  
- \\ \\ [[:dictionnaire:bilinguis2|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:bilinguis|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:bilinguis4|Page suivante]] +On relève quatre occurrences de //trilinguis// (selon la tradition directe) aux périodes classique et post-classique chez les auteurs suivants : 
 + 
 + 
 +Horace (2 fois), Valerius Flaccus et Apulée (1 fois chacun) ; à ces quatre occurrences il faut ajouter celle qui est contenue dans le fragment de Varron. 
 + 
 + 
 +L’adjectif est ensuite attesté chez les commentateurs d’Horace (4 occurrences réparties entre le III<sup>e</sup>et le V<sup>e</sup>, voire plus tard). 
 + 
 + 
 +On le trouve enfin chez les auteurs chrétiens du IV<sup>e</sup>et du V<sup>e </sup>siècle : Augustin (2 fois), Jérôme (3 fois dont une fois dans le fragment de Varron) et Prudence (2 fois). 
 + 
 + 
 +\\  \\  [[:dictionnaire:bilinguis2|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:bilinguis|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:bilinguis4|Page suivante]]  
 + 
 + 
 +\\