Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:sus7 [2015/03/20 13:18] (Version actuelle)
bothua créée
Ligne 1: Ligne 1:
 +<html><p class="lestitres"> sūs, suis  « cochon, porc »  (m.) </p></html> <html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html>
 +\\
 +-----
 +
 +\\
 +====== 7. Descendance du lexème ======
 + 
 +
 +===== 7.1. Les descendants du lexème dans les langues romanes par la voie phonétique =====
 +
 +
 +Le substantif //sūs// devient de plus en plus rare en latin, ce qui précède sa disparition dans les langues romanes : en effet, //sūs// n’a survécu par la voie phonétique dans les langues romanes.  
 +
 +On signale seulement (REW s.v. //sus//) des continuations dans certains dialectes de Sardaigne et en espagnol ancien. Un dérivé de //sūs// s’est maintenu dans les dialectes du sud de l’Italie : lat. //sucula//, devenu it. dial.// zoccola//, employé comme terme injurieux à l’adresse d’une femme. Dans ce même emploi lat. //sucula// était déjà présent à Pompéi dans les graffiti tracés sur les murs de la ville et conservés lors de l’éruption du Vésuve en +79 apr. J.-C.. 
 +
 +La brièveté de la forme monosyllabique de nominatif sg. ne constitue pas une raison suffisante pour justifier cette disparition dans les langues romanes. Il y a des mots monosyllabiques ou dissyllabiques qui ont survécu parce qu’ils ont été renforcés par des suffixes, comme le montrent les aboutissements français du nom du soleil et de l’abeille : ils sont issus non de //sōl// « soleil » et de //apis// « abeille », mais de //sōliculus// et //apicula// avec le suffixe dit de ‘diminutif’ qui a perdu sa valeur minorative en latin tardif. 
 +
 +En grec, le mot correspondant sur le plan morphologique et sémantique ὗς « porc » a également disparu au profit de gr. πρόβατον, qui s’est déjà imposé dans la langue du Nouveau Testament et s’est maintenu en grec moderne à côté du plus récent γουρουνι. Dans ce cas également, même l’homophonie entre ὗς et οἰ̃ς (le nom grec de la brebis, qui a également disparu au profit de gr. πρόβατον) ne suffit pas à expliquer la disparition de ces deux termes. En général, lorsqu’on a des homophones, seul l’un de deux termes est remplacé, mais non les deux.
 +
 +===== 7.2. Les emprunts faits au latin par les langues anciennes et modernes =====
 +
 +
 +Lat. //sūs// a fait l’objet d’emprunts savants dans les vocabulaires techniques ou les nomenclatures scientifique, par exemple : it. //suino//, fr. les //suidés// (depuis 1883 selon le //Petit Robert// 1969) pour dénoter l’espèce des mammifères auxquels appartient le porc.
 +
 +\\
 +
 +[[:dictionnaire:sus6|Aller au §6]] ou [[:dictionnaire: sus|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:sus8|Aller au §8]]