quaero, is, ĕre

(verbe)



4.1. Description des emplois et de leur évolution : résumé

Revenir au plan du § 4

Lire l'exposé détaillé


Le verbe quaerere présente une valeur générale de base caractérisée par son aspect non résultatif (« essayer », « chercher à atteindre » : fugam quaerebamus omnes. Cic. Phil. 5, 43), et constitue le terme générique dénotant l’action accomplie pour atteindre un certain objectif.

Cette valeur générale – qui peut se teinter d’une certaine nuance itérative (répétitive) (quaerere rem / uictum) – est spécifiée selon la nature de l’objet et, surtout, de l’entourage sensoriel impliqué par l’accomplissement de cette action.

Par conséquent, si l’élément visuel est prédominant, il faut comprendre quaerere dans le sens de « chercher » (si acum quaereres, acum inuenisses. Pl. Men. 238-239), alors que, si l’élément impliqué est auditif, le sens pertinent sera celui de « poser une question » (quaerebatur ubi esset Cleomenes. Cic. Verr. 5, 107).

En dernier lieu, avec un sujet inanimé, quaerere peut servir d’expression lexicale pour la modalité déontique – de la même façon qu’une partie des verbes du champ lexical de la demande – et exprimer les prémisses indispensables pour l’accomplissement de certains faits (« requérir » : [plantes] quae humidum locum quaerunt. Varr. R. 1, 23, 5).



Revenir au § 3 ou Revenir au plan ou Aller au § 5