Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:quaerere4detaille [2013/01/07 10:28]
lestrade
dictionnaire:quaerere4detaille [2014/12/18 17:42] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">quaero, is, ĕre</div></html>  +<html><class="lestitres">quaero, is, ĕre</p></html><html><center><big><big>(verbe)</big></big></center></html> 
 \\ \\
 ---- ----
Ligne 83: Ligne 82:
  
  
-Par conséquent, //quaerere// s’oppose parfois à //perdere//, lorsque ce dernier a le sens « désinent »((Si le néologisme //désinent// (créé à partir du latin //desino// « cesser de ») n’est pas acceptable en français, l’on peut avoir recours, comme l’a proposé B. García-Hernández, à l’adjectif //décessif//. Cf. B. GARCÍA-HERNÁNDEZ, //DHELL// 4<sup>ème</sup>partie, [[« Le système classématique des relations intersubjectives et intrasubjectives »]], [[n. 29]].))(« cesser de ») appliqué à la possession (« cesser de posséder, perdre ») :+Par conséquent, //quaerere// s’oppose parfois à //perdere//, lorsque ce dernier a le sens « désinent »((Si le néologisme //désinent// (créé à partir du latin //desino// « cesser de ») n’est pas acceptable en français, l’on peut avoir recours, comme l’a proposé B. García-Hernández, à l’adjectif //décessif//. Cf. B. GARCÍA-HERNÁNDEZ, //DHELL// 4<sup>ème</sup>partie, [[:sémantique:système_classématique|Système classématique des relations inter- et intrasubjectives]], [n. 29].))(« cesser de ») appliqué à la possession (« cesser de posséder, perdre ») :
  
     * // CIL // V, 6842 : //dvm**** vixi, **qvaesi ** ; cessavi **perdere ** // <//n>vnqvam//((Cf. <html><a href=":dictionnaire:quaerere8#P. VEYNE (2001, xxvi avec n. 93)">P. VEYNE (2001, xxvi avec n. 93)</a></html>, qui insiste sur le caractère proverbial potentiel de l’expression.)). \\ « Pendant que j’ai vécu, **j’ai gagné ma vie ** ; mais je n’ai jamais cessé de **perdre** <ce que j’avais gagné>. »     * // CIL // V, 6842 : //dvm**** vixi, **qvaesi ** ; cessavi **perdere ** // <//n>vnqvam//((Cf. <html><a href=":dictionnaire:quaerere8#P. VEYNE (2001, xxvi avec n. 93)">P. VEYNE (2001, xxvi avec n. 93)</a></html>, qui insiste sur le caractère proverbial potentiel de l’expression.)). \\ « Pendant que j’ai vécu, **j’ai gagné ma vie ** ; mais je n’ai jamais cessé de **perdre** <ce que j’avais gagné>. »
Ligne 107: Ligne 106:
  
  
-Si l’on prend en considération la relation [[intrasubjective]] graduelle que //quaero// entretient avec les verbes signifiant « trouver », il est possible de déterminer le sens de « chercher », activité qui entraîne, en général, attention et mouvement :+Si l’on prend en considération la relation [[:sémantique:système_classématique|intrasubjective]] graduelle que //quaero// entretient avec les verbes signifiant « trouver », il est possible de déterminer le sens de « chercher », activité qui entraîne, en général, attention et mouvement :
 \\ \\
 \\ // quaero // → //inuenio//, //reperio//  \\ // quaero // → //inuenio//, //reperio// 
Ligne 133: Ligne 132:
  
     * Cic. //Fam//. 5, 13, 3 : **//circumspice// ** //omnia membra rei publicae// […] : //nullum// **//reperies// ** //profecto quod non fractum debilitatumue sit//. \\ « **Fais le tour** de tous les organes de la République […] : tu n’en **trouveras** pas un seul qui ne soit rompu ou atrophié. » (traduction J. Beaujeu, 1980, CUF)     * Cic. //Fam//. 5, 13, 3 : **//circumspice// ** //omnia membra rei publicae// […] : //nullum// **//reperies// ** //profecto quod non fractum debilitatumue sit//. \\ « **Fais le tour** de tous les organes de la République […] : tu n’en **trouveras** pas un seul qui ne soit rompu ou atrophié. » (traduction J. Beaujeu, 1980, CUF)
- 
  
 ==== B.2. Une information, une connaissance : « rechercher, enquêter sur » ==== ==== B.2. Une information, une connaissance : « rechercher, enquêter sur » ====
Ligne 168: Ligne 166:
  
  
-En contexte sensoriel auditif, //quaerere// désigne le fait de demander verbalement une information et a le sens de « se renseigner », « poser une question ». L’action ainsi dénotée peut aboutir, si l’information est obtenue, à une perception intellectuelle ou à un savoir (« Je pose une question » → « Tu réponds » → « Je sais »)((Cf. <html><a href=":dictionnaire:quaerere8#F. DOMÍNGUEZ (1995-a, 100)">F. DOMÍNGUEZ (1995-a, 100)</a></html>, et l’exemple de <html><a href="#Caes. G. 6, 35, 7">Caes. G. 6, 35, 7</a></html> cité //infra //; voir aussi // DHELL // , // 1ère partie // ,[[cognoscere4detaille#A.1. « Acquérir une nouvelle information, connaître, être informé de »| cognoscere, § 4.2.A.1]])). C’est pourquoi, dans ce sens, //quaerere// doit en fait être compris comme renvoyant à une attitude intellectuelle, la recherche d’une connaissance, de quelque chose qu’on ne connaît pas, mais dont on pense qu’un autre peut le connaître. //Quaerere// fonctionne alors comme un synonyme de //rogare//, dans la mesure où il apparaît au sein d’une relation [[intersubjective]] avec le terme complémentaire spécifique de cette notion, //respondere//, ou bien l’archilexème qui le subsume, //dicere//. C’est ainsi qu’il se trouve inclus dans l’ensemble des verbes dénotant des « actes de parole » :+En contexte sensoriel auditif, //quaerere// désigne le fait de demander verbalement une information et a le sens de « se renseigner », « poser une question ». L’action ainsi dénotée peut aboutir, si l’information est obtenue, à une perception intellectuelle ou à un savoir (« Je pose une question » → « Tu réponds » → « Je sais »)((Cf. <html><a href=":dictionnaire:quaerere8#F. DOMÍNGUEZ (1995-a, 100)">F. DOMÍNGUEZ (1995-a, 100)</a></html>, et l’exemple de <html><a href="#Caes. G. 6, 35, 7">Caes. G. 6, 35, 7</a></html> cité //infra //; voir aussi // DHELL // , // 1ère partie // ,[[cognoscere4detaille#A.1. « Acquérir une nouvelle information, connaître, être informé de »| cognoscere, § 4.2.A.1]])). C’est pourquoi, dans ce sens, //quaerere// doit en fait être compris comme renvoyant à une attitude intellectuelle, la recherche d’une connaissance, de quelque chose qu’on ne connaît pas, mais dont on pense qu’un autre peut le connaître. //Quaerere// fonctionne alors comme un synonyme de //rogare//, dans la mesure où il apparaît au sein d’une relation [[:sémantique:système_classématique|intersubjective]] avec le terme complémentaire spécifique de cette notion, //respondere//, ou bien l’archilexème qui le subsume, //dicere//. C’est ainsi qu’il se trouve inclus dans l’ensemble des verbes dénotant des « actes de parole » :
  
  
Ligne 236: Ligne 234:
  
     * Cic. //Q. fr.// 2, 5, 2 : //multum// […] //is mecum sermonem habuit// […]. **//Quid quaeris?// ** //Nihil festiuus.// \\ « il m’a parlé longuement et avec beaucoup de cœur […]. Enfin **que te dirai-je**? Il est la grâce même. » (traduction L.-A. Constans, 1950, CUF)     * Cic. //Q. fr.// 2, 5, 2 : //multum// […] //is mecum sermonem habuit// […]. **//Quid quaeris?// ** //Nihil festiuus.// \\ « il m’a parlé longuement et avec beaucoup de cœur […]. Enfin **que te dirai-je**? Il est la grâce même. » (traduction L.-A. Constans, 1950, CUF)
- 
 ===== D. À propos d’êtres inanimés : « requérir, être nécessaire » ===== ===== D. À propos d’êtres inanimés : « requérir, être nécessaire » =====