Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:precari7 [2013/06/11 18:49]
lecaude [7.2. Les emprunts faits au latin par les langues anciennes et modernes]
dictionnaire:precari7 [2014/12/18 17:37] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">prĕcor, -ārī</div></html> \\  <html><center><big><big>(verbe)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">prĕcor, -ārī</p></html><html><center><big><big>(verbe)</big></big></center></html>  
- +\\
 ---- ----
  
Ligne 14: Ligne 13:
  
  
-A part la forme de l’it. ancien **//precare// ** (attestée par exemple chez Dante), qui conserve en position intervocalique la consonne gutturale sourde du latin [k], les autres formes attestées montrent un affaiblissement de cette consonne, qui se sonorise : //precari// > it. **//pregare// **. Ce passage phonétique de -[k]- à -[g]- en position intervocalique est difficile à expliquer du point de vue phonétique. En effet, les dialectes toscans – et, par conséquent, la langue littéraire qui a ces dialectes comme base – conservent les consonnes gutturales sourdes en position intervocalique : lat. //amicus// > it. //amico//. Cependant, plusieurs mots, en italien et dans les dialectes toscans, présentent la sonorisation de la consonne gutturale sourde à l’intervocalique : lat. //lacus// > it. //lago//. Selon l’hypothèse généralement admise aujourd’hui, les formes où la consonne est sonorisée seraient des emprunts effectués par les dialectes toscans (et la langue littéraire) à des dialectes gallo-italiens, dans lesquels l’affaiblissement des consonnes en position intervocalique est un phénomène régulier, comme le montrent aussi les autres langues romanes occidentales (le français par exemple).+A part la forme de l’it. ancien **//precare// ** (attestée par exemple chez Dante), qui conserve en position intervocalique la consonne gutturale sourde du latin [k], les autres formes attestées montrent un affaiblissement de cette consonne, qui se sonorise : //precari// > it. **//pregare//**. Ce passage phonétique de -[k]- à -[g]- en position intervocalique est difficile à expliquer du point de vue phonétique. En effet, les dialectes toscans – et, par conséquent, la langue littéraire qui a ces dialectes comme base – conservent les consonnes gutturales sourdes en position intervocalique : lat. //amicus// > it. //amico//. Cependant, plusieurs mots, en italien et dans les dialectes toscans, présentent la sonorisation de la consonne gutturale sourde à l’intervocalique : lat. //lacus// > it. //lago//. Selon l’hypothèse généralement admise aujourd’hui, les formes où la consonne est sonorisée seraient des emprunts effectués par les dialectes toscans (et la langue littéraire) à des dialectes gallo-italiens, dans lesquels l’affaiblissement des consonnes en position intervocalique est un phénomène régulier, comme le montrent aussi les autres langues romanes occidentales (le français par exemple).
  
  
Ligne 49: Ligne 48:
  
 [[:dictionnaire:precari6|Revenir au § 6]] ou [[:dictionnaire:precari|Revenir au plan]] ou [[:dictionnaire:precari8|Aller au § 8]] [[:dictionnaire:precari6|Revenir au § 6]] ou [[:dictionnaire:precari|Revenir au plan]] ou [[:dictionnaire:precari8|Aller au § 8]]
-