Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:precari7 [2013/06/06 10:42]
lecaude
dictionnaire:precari7 [2014/12/18 17:37] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">prĕcor, -ārī</div></html> \\  <html><center><big><big>(verbe)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">prĕcor, -ārī</p></html><html><center><big><big>(verbe)</big></big></center></html>  
- +\\
 ---- ----
  
Ligne 14: Ligne 13:
  
  
-Sauf la forme de l’it. ancien **//precare// ** (attesté par exemple chez Dante), qui conserve en position intervocalique la consonne gutturale sourde du latin [k], les autres formes attestées montrent un affaiblissement de cette consonne, qui se sonorise : //precari// > it. **//pregare// **. Ce passage phonétique de -[k]- à -[g]- en position intervocalique est difficile à expliquer du point de vue phonétique. En effet, les dialectes toscans – et, par conséquent, la langue littéraire qui a ces dialectes comme base – conservent les consonnes gutturales sourdes en position intervocalique : lat. //amicus// > it. //amico//. Cependant, plusieurs mots, en italien et dans les dialectes toscans, présentent la sonorisation de la consonne gutturale sourde à l’intervocalique : lat. //lacus// > it. //lago//. Selon l’hypothèse généralement admise aujourd’hui, les formes où la consonne est sonorisée seraient des emprunts effectués par les dialectes toscans (et la langue littéraire) à des dialectes gallo-italiens, dans lesquels l’affaiblissement des consonnes en position intervocalique est un phénomène régulier, comme le montrent aussi les autres langues romanes occidentales (le français par exemple).+A part la forme de l’it. ancien **//precare// ** (attestée par exemple chez Dante), qui conserve en position intervocalique la consonne gutturale sourde du latin [k], les autres formes attestées montrent un affaiblissement de cette consonne, qui se sonorise : //precari// > it. **//pregare//**. Ce passage phonétique de -[k]- à -[g]- en position intervocalique est difficile à expliquer du point de vue phonétique. En effet, les dialectes toscans – et, par conséquent, la langue littéraire qui a ces dialectes comme base – conservent les consonnes gutturales sourdes en position intervocalique : lat. //amicus// > it. //amico//. Cependant, plusieurs mots, en italien et dans les dialectes toscans, présentent la sonorisation de la consonne gutturale sourde à l’intervocalique : lat. //lacus// > it. //lago//. Selon l’hypothèse généralement admise aujourd’hui, les formes où la consonne est sonorisée seraient des emprunts effectués par les dialectes toscans (et la langue littéraire) à des dialectes gallo-italiens, dans lesquels l’affaiblissement des consonnes en position intervocalique est un phénomène régulier, comme le montrent aussi les autres langues romanes occidentales (le français par exemple).
  
  
Ligne 21: Ligne 20:
  
 L’allomorphie **//priègo// ** ‘je prie’ / **//pregare// ** ‘prier’ que l’on enregistre dans les documents plus anciens et dans l’italien littéraire a été normalisée avec le remplacement de //priègo// par //prègo//. L’allomorphie **//priègo// ** ‘je prie’ / **//pregare// ** ‘prier’ que l’on enregistre dans les documents plus anciens et dans l’italien littéraire a été normalisée avec le remplacement de //priègo// par //prègo//.
 +
 ==== 7.1.2. Sémantique ==== ==== 7.1.2. Sémantique ====
  
Ligne 27: Ligne 27:
  
  
-Pregare peut avoir comme complément d’objet diret le nom de Dieu, comme dans l’exemple suivant :+//Pregare// peut avoir comme complément d’objet direct le nom de Dieu, comme dans l’exemple suivant :
  
- +    * Dante, //Inf//. 91-93 : \\ //Se fosse amico il re de l’universo, \\ noi pregheremmo lui de la tua pace, \\ poi ch’hai pietà del nostro mal perverso//. \\ « si nous était ami le roi de l’univers / nous le prierions, lui, pour ta paix / puisque tu as pitié de notre mal pervers ».
-· +
- +
- +
-//Se fosse amico il re de l’universo,  //  +
- +
- +
-//noi pregheremmo lui de la tua pace,  //  +
- +
- +
-//poi ch’hai pietà del nostro mal perverso // . (Dante, //Inf//. 91-93) +
- +
- +
-« si nous était ami le roi de l’univers / nous le prierions, lui, pour ta paix / puisque tu as pitié de notre mal pervers’.+
  
  
Ligne 48: Ligne 35:
  
  
-La forme de la première personne du singulier de l’indicatif présent //prego//est employée comme expression de courtoisie pour répondre à quelqu’un qui remercie ou qui s’excuse, mais aussi pour inviter quelqu’un à entrer, à accepter un cadeau, etc. En français aussi, on trouve l’expression //je vous en prie//, qui garde cependant, par rapport à l’italien, une certaine articulation syntaxique : outre le sujet, le verbe est accompagné de deux pronoms qui se réfèrent à ses deux [[:dictionnaire:arguments|arguments]].+La forme de la première personne du singulier de l’indicatif présent //prego//est employée comme expression de courtoisie pour répondre à quelqu’un qui remercie ou qui s’excuse, mais aussi pour inviter quelqu’un à entrer, à accepter un cadeau, etc. En français aussi, on trouve l’expression //je vous en prie//, qui garde cependant, par rapport à l’italien, une certaine articulation syntaxique : outre le sujet, le verbe est accompagné de deux pronoms qui se réfèrent à ses deux [[:encyclopédie_linguistique:notions_linguistiques:syntaxe:actant|arguments]].
  
  
Ligne 57: Ligne 44:
  
  
-A côté du dérivé par la voie phonétique, l’italien possède aussi la forme savante //prèce// (< lat. //precem//), qui se réfère seulement aux prières religieuses (pl. //prèci//). C’est une forme littéraire, qui est employée également dans la langue de la liturgie ecclésiastique. Les textes de l’italien ancien présentent aussi une forme de pluriel //prèce //: +A côté du dérivé par la voie phonétique, l’italien possède aussi la forme savante //prèce// (< lat. //precem//), qui se réfère seulement aux prières religieuses (pl. //prèci//). C’est une forme littéraire, qui est employée également dans la langue de la liturgie ecclésiastique. Les textes de l’italien ancien présentent aussi une forme de pluriel //prèce //: : « tutte nostre prece » ‘toutes nos prières’, dit Dante (//Purg.// XX 100).
- +
- +
-· +
- +
- +
-//Tanto è risposto a tutte nostre prece //  +
- +
- +
-//quanto ‘l dì dura. // (Dante, //Purg//XX 100-101) +
- +
- +
-« il est une réponse à toutes nos prières tant / que le jour dure ».+
  
  
 [[:dictionnaire:precari6|Revenir au § 6]] ou [[:dictionnaire:precari|Revenir au plan]] ou [[:dictionnaire:precari8|Aller au § 8]] [[:dictionnaire:precari6|Revenir au § 6]] ou [[:dictionnaire:precari|Revenir au plan]] ou [[:dictionnaire:precari8|Aller au § 8]]
-