Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:malleus6 [2013/06/14 16:12]
lestrade
dictionnaire:malleus6 [2014/12/17 18:43] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">mallĕus, -ī (m.)</div></html> \\  <html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">mallĕus, -ī (m.)</p></html><html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html>  
- +\\
 ---- ----
 +\\
  
 ====== 6. Histoire du lexème ====== ====== 6. Histoire du lexème ======
Ligne 14: Ligne 13:
  
  
-6.2. __Etymologie et origine__ +===== 6.2. Etymologie et origine ===== 
  
  
-Lat. //marculus// m. « petit marteau de forgeron » repose sur la syncope d’un %%*%%//măl(ĭ)culus// (< %%*%%//mălăk-ĕlo-s//) selon Schrijver (1991 : 456), qui rapproche pour le sens russ. //мóлoт// « marteau » (v.-sl. //mla-tŭ//, sl.-com. %%*%%//mól-tŭ//), lequel repose sur i.-e. %%*%%//mólh<sub>2</sub>-to//- « écrasement ». C’est là un nom du type gr. //νόστος// (< %%*%%//nós-to//- « retourintégrité »).+Lat. //marculus// m. «petit marteau de forgeron» repose sur la syncope d’un %%*%%//măl(ĭ)culus// (< %%*%%//mălăk-ĕlo-s//) selon <html><a href=":dictionnaire:malleus8#Schrijver (1991 : 456)">Schrijver</a></html> (1991: 456), qui rapproche pour le sens russ. //мóлoт// «marteau» (v.-sl. //mla-tŭ//, sl.-com. %%*%%//mól-tŭ//), lequel repose sur i.-e. %%*%%//mólh<sub>2</sub>-to//- « écrasement ». C’est là un nom du type gr. νόστος (< %%*%%//nós-to//- «retourintégrité»).
  
  
-On ne saurait, en revanche, rendre compte de lat. //marculus// en posant un étymon †//molh<sub>2</sub>-lo//- ou †//molh<sub>2</sub>-tlo//- admis par de Vaan (2008 : 360).+On ne saurait, en revanche, rendre compte de lat. //marculus// en posant un étymon †//molh<sub>2</sub>-lo//- ou †//molh<sub>2</sub>-tlo//- admis par [[:dictionnaire:etymologie|de Vaan]] (2008: 360).
  
  
-La forme sous-jacente est un animé it.-com. %%*%%//mălăk-s// (< %%*%%//ml̥h<sub>2</sub>-k-//) « celui qui ramollit » avec le traitement pléophonique sous l’accent. La forme est apparentée à gr. μαλάξαι « ramollir » (le fer), ainsi qu’au théonyme lat. //Mulciber// (< it.-com. %%*%%//molki-φor-ó//- « qui confère la souplesse au métal »).+La forme sous-jacente est un animé it.-com. %%*%%//mălăk-s// (< %%*%%//ml̥h<sub>2</sub>-k-//) «celui qui ramollit» avec le traitement pléophonique sous l’accent. La forme est apparentée à gr. μαλάξαι «ramollir» (le fer), ainsi qu’au théonyme lat. //Mulciber// (< it.-com. %%*%%//molki-φor-ó//- «qui confère la souplesse au métal»).
  
  
-Tout le groupe de //mulceō, mulcēre// « ramollir » (< %%*%%//molk-éye/o//-) de formation causative est ainsi apparenté : le degré %%*%%//o// alternant %%*%%//mól(h<sub>2</sub>)-k//- passait régulièrement à %%*%%//molk//- en vertu de l’effet-//Saussure// (Garnier, 2010a : 439).+Tout le groupe de //mulceō, mulcēre// «ramollir» (< %%*%%//molk-éye/o//-) de formation causative est ainsi apparenté : le degré %%*%%//o// alternant %%*%%//mól(h<sub>2</sub>)-k//- passait régulièrement à %%*%%//molk//- en vertu de l’effet-//Saussure// <html><a href=":dictionnaire:malleus8#(Garnier, 2010a: 439)">(Garnier, 2010a: 439)</a></html>.
  
  
Ligne 32: Ligne 31:
  
  
-On remarque qu’un étymon %%*%%melh<sub>2</sub>-ní- f. « écrasement » est postulé par germ.-com. %%*%%melnija<sup>z</sup>« écrasant » (< %%*%%melh<sub>2</sub>-ni-yó-), lequel est l’étymon de v.-isl. mjǫllnir« nom du marteau de Thórr ».+On remarque qu’un étymon %%*%%//melh<sub>2</sub>-ní-// f. «écrasement» est postulé par germ.-com. %%*%%//melnija<sup>z</sup>// «écrasant» (< %%*%%//melh<sub>2</sub>-ni-yó-//), lequel est l’étymon de v.-isl. //mjǫllnir// «nom du marteau de Thórr». 
 + 
 + 
 +\\ 
 +\\ 
 + 
 +[[:dictionnaire:mallĕus5|Aller au § 5]] ou [[:dictionnaire:m-r:mallĕus|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:mallĕus7|Aller au § 7]]