mallĕus, -ī (m.)

(substantif)



4.1 Description des emplois et de leur évolution : résumé et exemples

A. « Maillet, marteau »

  • Pl. Mén. 403 (à propos d’un bateau) :
    saepe tritam, saepe fixam, saepe excussam malleo.
    « […] un bateau qui a reçu bien des chocs, qui a souvent été recloué, souvent frappé à coup de maillet. » (traduction J.-F. Thomas).
  • Minuc. 24, 7, 22 : […] et deus aureus uel argenteus de immundo uasculo, saepius ut factum in Aegypto regi, conflatur, tunditur malleis et incudibus figuratur.
    « Un dieu de bronze ou d’argent provient bien souvent, comme cela fut le cas pour un roi d’Égypte, d’un immonde petit récipient qui est fondu, battu à coup de maillet et façonné sur l’enclume » (traduction J. Beaujeu, 1964, CUF)

B. Diversité des formes

Le mot s’applique à des objets nécessitant des coups dont l’intensité est très variable.

  • Cat. Agr. 46, 1-2 : In sesquipedem quoquouorsum taleam demittito opprimetoque pede ; si parum deprimere poteris, malleo aut matiola adigito.
    « Enfoncez les boutures à un pied et demi d’intervalle en tous sens et appuyez dessus avec le pied ; si vous ne pouvez pas les faire pénétrer suffisamment, enfoncez-les avec un maillet ou une massette. » (traduction R. Goujard, 1975, CUF)
  • Plin. H.Nat. 13, 81 : Rebellat saepe umor incuriose datus primo, malleoque deprehenditur aut etiam odore, cum fuit indiligentior.
    « L’humidité ressort souvent lorsque le mouillage au début a été conduit avec négligence, et l’on s’en aperçoit au battage par le maillet ou même à l’odorat quand le travail a été trop mal surveillé. » (traduction A. Ernout, 1956, CUF)

C. Emploi proverbial

  • Pl. Epid. 522-525 :
    Atque me minoris facio prae illo qui omnium
    legum atque iurum fictor, conductor cluet.
    Is etiam sese sapere memorat : malleum
    sapientiorem uidi excusso manubrio.
    « Et moi, ce n’est rien en comparaison de celui qui se fait appeler le créateur, le fondateur des lois et des droits. Il se targue encore de sa sagesse ! Je me suis rendu compte qu’un marteau dont le manche a été enlevé est plus sage. » (traduction J.-F. Thomas)

Retour au plan du § 4

Lire l'exposé détaillé



Aller au § 3 ou Retour au plan ou Aller au § 5