lentus, -a, -um

(adjectif)



8. Bibliographie

ANDRE Jacques 1985 : Les noms de plantes dans la Rome antique, Paris, Les Belles Lettres.

FRUYT Michèle 1986 : Problèmes méthodologiques de dérivation à propos des suffixes latins en…cus, Paris, Klincksieck.

FRUYT Michèle 1989 : « Étude sémantique des “diminutifs” latins : les suffixes -ulus, -culus, -ellus, -illus… dé-substantivaux et dé-adjectivaux », in Actes du 5ème colloque de Linguistique latine (tenu en avril 1989 à Louvain-la-Neuve), M. Lavency & D. Longrée (éds.), 1989, Louvain-la-Neuve, in Cahiers de l’Institut de Linguistique de Louvain 15, 1-4, p. 127-138.

FRUYT Michèle 2002 : « Constraints and productivity in Latin Nominal Compounding », in Transactions of the Philological Society, volume 100, 2002, n°3, Special Number : Nominal composition in Indo-European languages, Part 2 (éds. G. Horrocks, J. Clackson, T. Meissner), Blackwell, Oxford, p. 259-287 (Actes du colloque Nominal Composition: Diachronic and Synchronic Approaches, Cambridge, juin 1999).

FRUYT Michèle 2004 : « Le statut des composés nominaux dans le lexique latin », in La composition et la préverbation en latin, C. Moussy (éd.), 2004, Paris, PUPS, collection Lingua latina n°8, p. 29-53 (colloque du centre A. Ernout “La composition et la préverbation en latin”, 6-8 juin 2000, Paris IV).

GAIDE Françoise 1988 : Les substantifs masculins latins en …(i)ō, …(i)ōnis, Louvain-Paris, Peeters.

KAJANTO I. 1965 : The Latin cognomina, in Commentationes humanarum litterarum, tome 36,2, Helsinki.

KIRCHER-DURAND Chantal 1982 : Les noms en –nus, -na, -num du latin classique, Nice, Centre de recherche sur les langues de la Méditerranée ancienne.

MARTIN Robert, 1992, Pour une logique du sens, Paris, PUF.


Aller au §7 ou Retour au plan ou Aller au §9