lentus, -a, -um

(adjectif)



6. Histoire du lexème

6.1. Histoire à l’intérieur de la latinité

Voir §3 et §4.

6.2. Etymologie et origine

L’origine de l’adjectif lentus, -a, -um est généralement considérée comme obscure. On rapproche l’adjectif lēnis, -e « doux » (Le Grand Gaffiot, s.v.) et le groupe germanique de v.-h.-a. lindi « doux, tendre » selon EM p. 352, qui ajoute : « rien de semblable dans aucune autre langue ».

Le dictionnaire de de Vaan p. 335 pose i.-e. *lent-o- « soft, smooth, liant » et rapproche lit. lenta « board, plank » ; v.-h.-a. lindi, vangl. Lind(e) ; v.-isl. linnr « snake » et lind « linden, linden-wood » ainsi que des formes russes dialectales. Mais il ne mentionne pas lentus lorsqu’il traite de l’adjectif lēnis « doux ».

Comme nous l’avons dit §5.1), lorsque lentus était employé à propos d’une personne et de manière péjorative pour caractériser un défaut physique ou psychique, il est probable qu’il était en synchronie rattaché au groupement des adjectifs de défauts physiques (pour les caractéristiques de ces adjectifs, voir grossus, crassus ; et M. FRUYT 1986). Mais, comme l’a proposé F. de Saussure et comme M. Fruyt l’a confirmé (M. Fruyt 1986), ce groupement d’adjectifs latins provient de la rencontre de lexèmes issus de différents procédés de formation en diachronie.


Aller au §5 ou Retour au plan ou Aller au §7