iterum

(adverbe)


7. Descendance du lexème

7.1. Les descendants du lexème dans les langues romanes par la voie phonétique

7.1.1. Phonétique et phonologie

Le seul correspondant connu de lat. iterum est l’ancien sarde idru « de nouveau » (XIIIes., Wagner in DES) ; la forme logoudorienne etro, de même sens, citée par Meyer-Lübke (4557), résulte de *e iteru (= lat. et iterum).

Iterum a dû remplacer l’adverbe du latin archaïque denuo, qui a disparu très tôt (sauf dans la langue écrite), puis a lui-même été évincé plus tard par des locutions idiomatiques purement régionales : *de nouu, *a ora, *de (re)capu, etc. (cf. denuo, § 7.2).

Parallèlement, on relève une série de dérivés verbaux spécialisés dans le technolecte agricole : lombard adrà « biner un champ de maïs » et espagnol hedrar (viticulture) « biner la vigne ; piocher une seconde fois ». Ces cognats remontent à un protoroman *iterare, qui ne peut pas être le même verbe que celui signifiant « aller son chemin, voyager » ( > fr. errer), le passage de « voyager » à « biner » étant invraisemblable.

On doit donc poser un second verbe protoroman *iterare, formé non sur iter « chemin », mais bien sur iterum « de nouveau ». Le sens originel doit avoir été « faire une seconde fois, refaire ; retravailler », d’où « relabourer, biner ».

L’idée de répétition se trouve encore renforcée dans les dérivés nord-italiens : lombard ledrar, vénitien ledré, frioulan ledrà, qui signifient tous « biner ». La base est *reterare (< *re-iterare), d’où *redrar, dissimilé en *ledrar. Elle se retrouve encore dans portugais redrar « biner la vigne ».

On note que la formation du dé-adverbial *iterare « biner » est exactement analogue à celle de *binare « biner », construit sur l’adverbe bini « deux fois » (< « chacun des deux », en latin classique).

7.1.2. Sémantique

7.2. Les emprunts faits au latin par les langues anciennes et modernes

Si iterum n’a pas été lui-même emprunté, il a donné lieu à la famille de fr. itérer, réitérer, itération, itératif, que l’on retrouve dans toutes les langues à tradition littéraire. On a ainsi

port. iterar « répéter, faire faire », esp. iterar « répéter » et cat. iterar « répéter ».

Page précédente ou Retour au plan ou Page suivante