iterum

(adverbe)


1. Graphie, phonétique, phonologie

1.1. Graphie et variantes graphiques

<iterum >

Le TLL indique plusieurs variantes graphiques :

<eit- > : INSCR. christ. Rossi suppl. 1836 (a. 392) ;

<et- > : CIL V 7531 (a. 491) ; XII 1501 (a. 536) ; in cod. : ORIBAS syn. 3,28,1 ;

<-om > : CIL XII 933 (a. 524 ?) ;

<hit → : Itala I Ioh. 2,8 (Lect. Gall. ed. Dold p. 19) ;

<itar → : Pap. Corp. 251,23 ;

<itir(um) > : INSCR. christ. Rossi I 275 ;

<itr- > : CIL X 1354 a. 543) ; XII 934 (a. 529) ; INSCR. Afr. Gsell I 158 ; in cod.: ORIBAS syn. 9, 4, 2 Aa ;

<ter- > : CIL XII 2081, 12 (a. 540).

1.2. Phonétique et phonologie

[‘i.te.rum]

Dans la langue parlée des bas niveaux de langue, il est probable que la nasale (-m) finale était faiblement prononcée ou bien ne l’était pas du tout dès l’époque classique. Elle ne l’était pas à l’époque tardive.

/‘i.te.rum/

Retour au plan ou Page suivante