inclutus, -a, -um

(adjectif)


3. Distribution dans les textes au cours de la latinité

3.0. Généralités

3.0.1. Première occurrence dans les textes ou inscriptions

Les premières occurrences d’inclutus se trouvent déjà à l’époque archaïque chez Naevius et Plaute :

Naev. II, 20 :

Dein pollens sagittis inclutus arquitenens

sanctus Ioue prognatus Pythius Apollo.

Pl. Mil. 1227 :

PA. Vt tu inclutu‘s apud mulieres.

« Comme tu es illustre auprès des femmes ! »

3.0.2. Répartition et distribution des occurrences dans les textes au cours de la latinité

Inclutus est de grande fréquence (quelques centaines d’occurrences), avec des variations selon les époques et selon la graphie du mot (cf. § 3.1).

3.0.3. Fréquence comparée des formes flexionnelles

3.1. Distribution diachronique (périodes d’attestation)

Période Nombre d’occurrences totales
inclutus inclitus inclytus
IIIe-IIes. av. J.-C. 9
6 2 1
Iers. av. J.-C. 16
10 5 1
Iers. ap. J.-C. 128
45 55 28
IIes. ap. J.-C. 47
30 17 0
IIIes. ap. J.-C. 7
0 4 3
IVes. ap. J.-C. 144
19 86 39
Ves. ap. J.-C. 143
26 54 63

Le lexème est attesté de manière plus fréquente au premier siècle de notre ère à cause de son emploi en poésie ainsi que chez Pline l’Ancien, où il est attesté 18 fois. À partir du IVe siècle, l’accroissement de ses occurrences doit être imputé à l’emploi de l’adjectif dans le vocabulaire chrétien.

3.2. Distribution diastratique (diaphasique)

3.3. Distribution diatopique (dialectale, régionale)

3.4. Distribution par auteur, par œuvre