improbus, a, um

(adjectif)


4.1 Description des emplois et de leur évolution: résumé

A. Improbus et le comportement contraire à la morale

A.1. « Mauvais, méchant, malhonnête »

  • Pl. Bac. 549-552 :
    MN. Sicut est hic quem esse amicum ratus sum atque ipsus sum mihi.
    Ille, quod in se fuit, accuratum habuit quod posset mali
    faceret in me, inconciliaret copias omnis meas.

    PI. Inprobum istunc esse oportet hominem […].
    « MN. Tel est celui que je considérais comme un ami, comme un autre moi-même. Il a mis en œuvre tout ce qui dépendait de lui pour me faire tout le mal possible et s’approprier perfidement tout mon bien. – PI. Il faut que ce soit un malhonnête homme […]. » (traduction A. Ernout, 1970, CUF)
  • Pl. Truc. 832-833 :
    uerum qui improbus est siquam si bibit
    siue adeo caret temeto, tamen ab ingenio improbust.

    « Mais quand on est malhonnête, qu’on boive ou qu’on s’abstienne de boire, on est toujours malhonnête du fait de son naturel.. » (traduction A. Ernout, 1961, CUF)
  • Cic. Dom. 63 : [] meo corpore opposito, ab omnium bonorum ceruicibus depuli [] omnem diu collectam uim improborum, quae [] iam erumpebat []
    « [] en y opposant tout mon corps, j’ai protégé la tête des bons citoyens contre toute la violence des méchants longtemps contenue, mais qui commençait à éclater []. » (traduction J.-F. Thomas)
  • Aug. Civ. 5, 19 : Sed ne tyranni non pessimi atque improbi reges, sed uetere nomine fortes dicti existimentur [].
    « Mais pour que les hommes qualifiés de tyrans ne soient pas considérés comme des rois très mauvais et méchants, mais comme des hommes puissants, selon l’ancienne acception []. » (traduction J.-F. Thomas)

A.2. « Déréglé, pervers »

  • Catul. 57, 1-4 :
    Pulcre conuenit improbis cinaedis,
    Mamurrae pathicoque Caesarique.
    Nec mirum ; maculae paris utrique,
    urbana altera et illa Formiana.
    « L’accord est parfait entre ces débauchés infâmes, le giton Mamurra et César. Rien d’étonnant ; pour tous les deux, les mêmes souillures, l’un à Rome, l’autre à Formies. » (traduction G. Lafaye, 1996, CUF)
  • Sen. Ep. 27, 2 : Dimitte istas uoluptates turbidas, magno luendas []; improbarum uoluptatum etiam post ipsas paenitentia est.
    « Donne congé à ces plaisirs tumultueux dont la rançon est toujours coûteuse […]; les plaisirs déréglés laissent derrière eux un repentir. » (traduction F. Préchac, 1995, CUF)
  • Cypr. Hab. uirg. 9 : [] cultus improbus et inpudicus ornatus [].
    « [] une tenue déplacée et un accoutrement impudique […]. » (traduction J.-F. Thomas)
  • Aug. Civ. 15, 23, 1 : [] Siluanos et Panes []improbos saepe extitisse mulieribus et earum appetisse ac peregisse concubitum.
    « [] que les Sylvains et les Faunes se sont souvent présentés de manière perverse à des femmes et ont convoité et consommé leur union avec elles. » (traduction J.-F. Thomas)

B. Improbus « impudent, acharné »

L’adjectif qualifie celui qui ne recule devant aucune audace. L’insolence et l’impudence reposent sur la volonté d’outrepasser ce qui est permis afin de s’affirmer :

  • Cic. Verr. II, 3, 155 : Qua impudentia putatis eum in dominatione fuisse, qui in fuga tam improbus sit ?
    « De quelle impudence pensez-vous qu’il a fait preuve dans sa domination, pour être à ce point déterminé à la fuite ? » (traduction J.-F. Thomas)
  • Virg. En. 11, 766-767 :
    Hos aditus iamque hos aditus omnemque pererrat
    undique circuitum et certam quatit improbus hastam.
    « Il essaie toutes les approches, tous les circuits dans tous les sens et, acharné, balance un sûr javelot. » (traduction J. Perret, 1977, CUF)

C. Improbus « déplacé, inapproprié »

  • Sen. Ep. 114, 21 : […] qui lacernas coloris improbi sumunt […].
    « […] qui adoptent les manteaux d’une couleur excentrique […]. » (traduction J.-F. Thomas)
  • Lact. Inst. 6, 13, 8 : […] quod sit […]improbum dictu.
    « […] ce qu’il est déplacé de dire. » (traduction J.-F. Thomas)

D. L’improbus amor

  • Virg, En. 4, 385-386 :
    et, cum frigida mors anima seduxerit artus,
    omnibus umbra locis adero. Dabis, improbe, poenas.
    « […] et quand la froide mort aura de mon âme séparé mon corps, ombre je te serai présente en tous lieux. Tu seras puni, barbare. » (traduction J. Perret, 1977, CUF)

E. Improbus appliqué à la nature

  • Virg. En. 2, 355-360 :
    […]Inde, lupi ceu
    raptores atra in nebula, quos improba uentris
    exegit caecos rabies […]
    uadimus haud dubiam in mortem …
    « Puis, comme les loups ravisseurs dans une brume sombre – l’insatiable rage de leur ventre les a jetés dehors dans le noir,[…] nous allons vers une mort non douteuse […]. » (traduction J. Perret, 1977, CUF)

F. Le labor improbus

  • Virg. G. 1, 133-146 :
    ut uarias usus meditando extunderet artis
    paulatim […]
    […] labor omnia uicit
    improbus, et duris urguens in rebus egestas.
    « […] afin que le besoin, à force d’exercice, créât peu à peu les différents arts […], un travail pénible triompha de tout, sans compter la pauvreté et la dureté des temps. » (traduction J.-F. Thomas)



Page précédente ou Retour au plan ou Page suivante