follis, -is (m.)

(substantif)



6. Histoire du lexème

6.1. Histoire au cours de la latinité. Evolution des emplois

Lat. follis a connu plusieurs développements sémantiques pouvant être analysés comme des changements de sens par métaphore (passage du sens de « bourse en cuir » à ceux de « poumon » ou « estomac ») ou par métonymie ou synecdoque (passage du sens de « bourse contenant de l’argent » à « argent, pièce de monnaie », c’est-à-dire, comme le soulignait Isidore de Séville (cf. § 5.2, passage de la dénomination du contenant à celle du contenu).

6.2. Etymologie et origine

Lat. follis est un terme de facture archaïque, apparenté au groupe de in-flā-tus, -a, -um « enflé » (< *bhḷh1-tó-). Il peut admettre un étymon *bhol(h1)-ní-
« gonflement » avec chute de la laryngale en vertu de l’effet-Saussure (Garnier, 2010a : 401, n. 16).

Cette classe de substantifs en *CoC-ní- compte aussi lat. collis m. « colline » (< *kol(h3)-ní- « hauteur »), ombr. *pons « farine » (< *pol(H)-ní- « action de saupoudrer »), lat. omnis « tout entier » (< *(H)op-ní- « totalité »), et ombr. fons « favorable » (< *bhow(H)-ní- « prospérité »).

Le sens du mot de glossaire (Gloss. 5, 568, 58 selon Gaffiot) follis, -is m. « fou » pourrait provenir de la signification « sac vide » (cf. § 7.1.2.). Ce terme, qui a un doublet morphologique en follus, -i m. (attesté dans la Vie de saint Césaire d’Arles : Vit. Caes. Arel. 74, 9), est à l’origine de l’adjectif fr. fou (cf. § 7.1.1.).



Aller au § 5 ou Retour au plan ou Aller au § 7