Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:flos4resume [2014/08/28 12:21]
lestrade
dictionnaire:flos4resume [2014/12/17 13:36] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">flōs, flōris (m.)</div></html> \\  <html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">flōs, flōris (m.)</p></html> <html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html> 
- +\\
 ---- ----
  
 +\\
  
 ====== 4.1 Description des emplois et de leur évolution : résumé et exemples ====== ====== 4.1 Description des emplois et de leur évolution : résumé et exemples ======
Ligne 14: Ligne 14:
  
  
-**A. « Fleur, floraison »** +===== A. « Fleur, floraison » =====
  
  
-****  +    * Cic. //Verr. // II, 4, 107 (à propos du bois d’Henna en Sicile) : […] //quam// //circa sunt laetissimi **flores** omni tempore anni // [//…//]  \\  « […] (Henna), autour de laquelle se trouvent les **fleurs** les plus riantes tout au long de l’année […] » (traduction J.-F. Thomas)
- +
- +
-Cic. //Verr. // II, 4, 107 (à propos du bois d’Henna en Sicile) : +
- +
- +
-[…] //quam// //circa sunt laetissimi **flores** omni tempore anni // [//…//] +
- +
- +
-« […] (Henna), autour de laquelle se trouvent les **fleurs** les plus riantes tout au long de l’année […] » (traduction J.-F. Thomas)+
  
  
Ligne 32: Ligne 23:
  
  
-Ov. //Fast. // 4, 432 : +    * Ov. //Fast. // 4, 432 :  \\  //et mecum plenos **flore** referte sinus// //! //  \\  « […] et venez ramasser avec moi des brassées pleines de **fleurs**! » (traduction J.-F. Thomas)
- +
- +
-//et mecum plenos **flore** referte sinus// //! //  +
- +
- +
-« […] et venez ramasser avec moi des brassées pleines de **fleurs**! » (traduction J.-F. Thomas)+
  
  
Ligne 44: Ligne 29:
  
  
-Virg. //Géorg. // 4, 271-272 :+    * Virg. //Géorg. // 4, 271-272 :  \\  //Est etiam **flos** in pratis, cui nomen amello//  \\  //fecere agricolae, facilis quaerentibus herba.//  \\  « Il est aussi dans les prés une **fleur ** que les cultivateurs ont nommée //amelle//, plante facile à trouver. » (traduction E. de Saint-Denis, 1998, CUF)
  
  
-//Est etiam **flos** in pratiscui nomen amello// +Également pour le « nouvel état de la fleur »la « floraison » :
  
  
-//fecere agricolae, facilis quaerentibus herba.// +    * Col. 2, 11 (à propos du blé) : […] //diebus quibus post **florem ** ad maturitatem uenit//.  \\  « […] les jours où après la **floraison** le blé vient à maturité. » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
-« Il est aussi dans les prés une **fleur ** que les cultivateurs ont nommée //amelle//, plante facile à trouver. » (traduction E. de Saint-Denis, 1998, CUF)+===== B. « Odeur fine et agréable » =====
  
  
-galement pour le « nouvel état de la fleur », la « floraison » :+    * Pl. //Curc. // 96 :  \\  **//Flos // ** //ueteris uini meis naribus obiectust.//  \\  « Un **bouquet** de vin vieux a frappé mes narines. » (traduction A. Ernout1961, CUF)
  
  
-Col. 2, 11 (à propos du blé) : […] //diebus quibus post **florem ** ad maturitatem uenit//.+===== C« Substance fine qui se développe en surface » =====
  
  
-« […] les jours où après la **floraison** le blé vient à maturité. » (traduction J.-F. Thomas)+    * Cat. //Agr. // 88, 2 (à propos de la saumure) : […] //usque adeo in sole habeto, donec concreuerit. Inde **flos ** salis fiet // [//…//]  \\  « […] qu’on la laisse au soleil jusqu’à cristallisation. Cela donnera la **fleur** de sel […] » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
-**** +    Plin. //H.Nat. // 34, 107 (à propos de la fleur de cuivre) : //Fit aere fuso et in alias fornaces tralato //;//ibi flatu crebriore excutiuntur uelut milii squamae quas uocant **florem** // […]  \\  « On l’obtient à partir du cuivre déjà fondu que l’on porte dans d’autres fourneaux ; là, sous l’action d’un courant d’air plus actif, se détachent des écailles semblables à la balle du millet ; c’est ce qu’on appelle la **fleur** de cuivre […] » (traduction H. Le Bonniec, 1953, CUF)
  
  
-**B. « Odeur fine et agréable »** +    Col. 12, 30, 1 : [//…//] //si uinum **florere** incipiet, saepius curare oportebit //://ne **flos** eius pessum eat, et saporem uitiet.//  \\  « […] si le vin commence à **se couvrir de fleur**, il faudra le soigner plus souvent, de peur que la **fleur ** ne gagne et ne gâte le goût. » (traduction J. André, 1988, CUF)
  
  
-Pl//Curc. // 96 :+===== D« Épanouissement » =====
  
  
-**//Flos // ** //ueteris uini meis naribus obiectust.// +==== D.1. La fleur de l’âge et emplois équivalents ====
  
  
-« Un **bouquet** de vin vieux a frappé mes narines. » (traduction A. Ernout, 1961, CUF) +    * Ter. //Eun. // 318-319 :  \\  […] CH. //Anni ? Sedecim.//  \\  PA. **//Flos// ** //ipsus. // […]  \\  « Chréréa : - L’âge ? Seize ans. Parménon : - La **fleur ** même ! » (traduction J.-F. Thomas)
- +
- +
-****  +
- +
- +
-**C. « Substance fine qui se développe en surface »**  +
- +
- +
-Cat. //Agr. // 88, 2 (à propos de la saumure) : +
- +
- +
-[…] //usque adeo in sole habeto, donec concreuerit. Inde **flos ** salis fiet // [//…//]////  +
- +
- +
-« […] qu’on la laisse au soleil jusqu’à cristallisation. Cela donnera la **fleur** de sel […] » (traduction J.-F. Thomas) +
- +
- +
-Plin. //H.Nat. // 34, 107 (à propos de la fleur de cuivre) : //Fit aere fuso et in alias fornaces tralato //;//ibi flatu crebriore excutiuntur uelut milii squamae quas uocant **florem** // […] +
- +
- +
-« On l’obtient à partir du cuivre déjà fondu que l’on porte dans d’autres fourneaux ; là, sous l’action d’un courant d’air plus actif, se détachent des écailles semblables à la balle du millet ; c’est ce qu’on appelle la **fleur** de cuivre […] » (traduction H. Le Bonniec, 1953, CUF) +
- +
- +
-Col. 12, 30, 1 : [//…//]//si uinum **florere** incipiet, saepius curare oportebit //://ne **flos** eius pessum eat, et saporem uitiet.//  +
- +
- +
-« […] si le vin commence à **se couvrir de fleur**, il faudra le soigner plus souvent, de peur que la **fleur ** ne gagne et ne gâte le goût. » (traduction J. André, 1988, CUF) +
- +
- +
-**D. « panouissement »**  +
- +
- +
-**D.1. La fleur de l’âge et emplois équivalents**  +
- +
- +
-Ter. //Eun. // 318-319 :    +
- +
- +
-[…] CH. //Anni ? Sedecim.//  +
- +
- +
-//// PA. **//Flos// ** //ipsus. // […] +
- +
- +
-//// « Chréréa : - L’âge ? Seize ans. Parménon : - La **fleur ** même ! » (traduction J.-F. Thomas)+
  
  
Ligne 128: Ligne 68:
  
  
-Virg. //En. // 8, 160 (à propos d’née) : +    * Virg. //En. // 8, 160 (à propos d’Énée) :  \\  //Tum mihi prima genas uestibat **flore** iuuentas.//  \\  « La prime jeunesse, alors, revêtait mon teint de ses **fleurs**. » (traduction J. Perret, 1978, CUF)
- +
- +
-//Tum mihi prima genas uestibat **flore** iuuentas.//  +
- +
- +
-« La prime jeunesse, alors, revêtait mon teint de ses **fleurs**. » (traduction J. Perret, 1978, CUF) +
- +
- +
-De là une opposition avec la maladie ou la mort :  +
- +
- +
-Liv. 28, 35, 7 :+
  
  
-[…] //quod plenius nitidiusque ex morbo uelut renouatus **flos** iuuentae // [//…//]+De là une opposition avec la maladie ou la mort :
  
  
-« […] au sortir de la maladie, la **fleur ** de la jeunesse en quelque sorte épanouie une seconde fois […] » (traduction J.-F. Thomas)+    * Liv. 28, 35, 7 : […] //quod plenius nitidiusque ex morbo uelut renouatus **flos** iuuentae // [//…//]  \\  « […] au sortir de la maladie, la **fleur ** de la jeunesse en quelque sorte épanouie une seconde fois […] » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
Ligne 152: Ligne 80:
  
  
-Sen. //Ep. // 26, 2 : +    * Sen. //Ep. // 26, 2 : //Animus mihi facit controuersiam de senectute //; //hunc ait esse **florem** suum.//  \\  « L’âme débat avec moi sur la question de la vieillesse : elle dit qu’elle est sa **fleur**. » (traduction J.-F. Thomas)
- +
- +
-//Animus mihi facit controuersiam de senectute //;//hunc ait esse**florem** suum.//  +
- +
- +
-//// « L’âme débat avec moi sur la question de la vieillesse : elle dit qu’elle est sa **fleur**. » (traduction J.-F. Thomas)+
  
  
Ligne 164: Ligne 86:
  
  
-Prud. //Perist. // 3, 108-110 : +    * Prud. //Perist. // 3, 108-110 :  \\  //Ingemit anxia nobilitas,//  \\  //**flore ** quod occidis in tenero, //  \\  //proxima dotibus et thalamis.//  \\  « Ta famille gémit, angoissée de te voir mourir à la **fleur** de l’âge, si près du moment d’être dotée et épousée. » (traduction J.-F. Thomas)
- +
- +
-**// +
- +
- +
-// ** //Ingemit anxia nobilitas,//  +
- +
- +
-// +
-**flore ** quod occidis in tenero, +
-//  +
- +
- +
-//proxima dotibus et thalamis.//  +
- +
- +
-« Ta famille gémit, angoissée de te voir mourir à la **fleur** de l’âge, si près du moment d’être dotée et épousée. » (traduction J.-F. Thomas)+
  
  
Ligne 187: Ligne 92:
  
  
-**D.2. L’élite** +==== D.2. L’élite ====
  
  
-Cic. //Flacc. // 61 : //Aspiciant hunc **florem** legatorum laudatorumque Flacci ex uera atque integra Graecia.// +    * Cic. //Flacc. // 61 : //Aspiciant hunc **florem** legatorum laudatorumque Flacci ex uera atque integra Graecia.//  \\  « Qu’ils jettent les yeux sur cette **élite ** de délégués qui viennent faire l’apologie de Flaccus, ces délégués de la Grèce véritable et authentique » (traduction A. Boulanger, 1959, CUF)
  
  
-« Qu’ils jettent les yeux sur cette **élite ** de délégués qui viennent faire l’apologie de Flaccus, ces délégués de la Grèce véritable et authentique » (traduction A. Boulanger, 1959, CUF)+==== D.3. « Flōs » appliqué à des objets dans la plénitude de leur réalisation ====
  
  
-**D.3. //Flōs // appliqué à des objets dans la plénitude de leur réalisation** +    Lucr1, 897-900 :  \\  […] //fit// […] //ut altis//  \\  //arboribus uicina cacumina summa terantur//  \\  //inter se, ualidis facere id cogentibus austris,//  \\  //donec flammai fulserunt **flore** coorto.//  \\  « […] il arrive dans les hautes montagnes que les cimes voisines des grands arbres s’entrechoquent sous la contrainte des autans impétueux, jusqu’à ce que la **fleur ** de la flamme s’épanouisse et les embrase. » (traduction A. Ernout, 1941, CUF)
  
  
-Lucr1, 897-900 :+==== D4. Les fleurs de la rhétorique ==== 
  
  
-[…] //fit// […] //ut altis// +    * Sen. //Contr. // 9 pr. 1 : […] //argumentationes, quia molestae sunt et minimum habent **floris**, relinquit. //  \\  « […] il laisse de côté les preuves, parce qu’elles sont ennuyeuses et qu’elles ont trop peu d’**ornement**. » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
-//arboribus uicina cacumina summa terantur// +    * Quint. //I. O. // 12, 10, 13 : […] //non aliter ab ipsis inimicis male audire quam nimiis **floribus ** et ingenii affluentia petunt.//  \\  « […] il ne peut être critiqué par ses adversaires que pour l’abus des **fleurs** de la rhétorique et la luxuriance du talent. » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
-//inter se, ualidis facere id cogentibus austris,// +Chez les auteurs chrétiens, //flōs// prend souvent des connotations dépréciatives :
  
  
-//donec flamma//__i__ //fulserunt **flore** coorto.// +    * Hier. //Ep. // 107, 9 : //Mementote uos parentes uirginis, et magis eam exemplis docere posse, quam uoce //;// cito **flores** pereunt.//  \\  « Souvenez-vous que vous êtes les parents d’une vierge, et qu’elle peut apprendre plus par les exemples que par la parole. Les **fleurs** meurent vite. » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
-« […] il arrive dans les hautes montagnes que les cimes voisines des grands arbres s’entrechoquent sous la contrainte des autans impétueux, jusqu’à ce que la **fleur ** de la flamme s’épanouisse et les embrase. » (traduction AErnout, 1941, CUF)+    * Hier. //Ep. // 65, 19 : [//…//] //tota pulchritudine posita magis in sensuum nomine quam in **flore** uerborum // [//…//]  \\  « […] toute la beauté réside plus dans les sentiments que dans la **fleur ** des mots […] » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
-**D. 4. Les fleurs de la rhétorique**  +===== E. Sémantique et allégorie chez les auteurs chrétiens ===== 
- +
- +
-Sen. //Contr. // 9 pr. 1 : […] //argumentationes, quia molestae sunt et minimum habent **floris**, relinquit. //  +
- +
- +
-« […] il laisse de côté les preuves, parce qu’elles sont ennuyeuses et qu’elles ont trop peu d’**ornement**. » (traduction J.-F. Thomas) +
- +
- +
-Quint. //I. O. // 12, 10, 13 : […] //non aliter ab ipsis inimicis male audire quam nimiis **floribus ** et ingenii affluentia petunt.//  +
- +
- +
-« […] il ne peut être critiqué par ses adversaires que pour l’abus des **fleurs** de la rhétorique et la luxuriance du talent. » (traduction J.-F. Thomas) +
- +
- +
-Chez les auteurs chrétiens, //flōs // prend souvent des connotations dépréciatives : +
- +
- +
-Hier. //Ep. // 107, 9 : //Mementote uos parentes uirginis, et magis eam exemplis docere posse, quam uoce //;//cito **flores** pereunt.//  +
- +
- +
-« Souvenez-vous que vous êtes les parents d’une vierge, et qu’elle peut apprendre plus par les exemples que par la parole. Les**fleurs** meurent vite. » (traduction J.-F. Thomas) +
- +
- +
-Hier. //Ep. // 65, 19 : [//…//]//tota pulchritudine posita magis in sensuum nomine quam in **flore** uerborum // [//…//] +
- +
- +
-« […] toute la beauté réside plus dans les sentiments que dans la **fleur ** des mots […] » (traduction J.-F. Thomas) +
- +
- +
-**E. Sémantique et allégorie chez les auteurs chrétiens**  +
- +
- +
-**** +
  
  
Ligne 256: Ligne 128:
  
  
-Tert. //Adu. Marc. // 3, 404, 22 (à propos de l’incarnation du Christ) : +    * Tert. //Adu. Marc. // 3, 404, 22 (à propos de l’incarnation du Christ) :  \\  //Si enim plenitudo in illo spiritu constitit, agnosco uirgam de radice Iesse //:// **flos** eius meus erit Christus, in quo requieuit secundum Esaiam spiritus sapientiae et intellectus. //  \\  « Si en effet la splendeur de l’esprit s’est établie en lui, je reconnais là le rameau issu de la racine de Jessé : sa **fleur** sera mon Christ en qui repose, selon Isaïe, l’esprit de sagesse. » (traduction R. Braun, 1994, Sources Chrétiennes)
- +
- +
-//Si enim plenitudo in illo spiritu constitit, agnosco uirgam de radice Iesse //://**flos** eius meus erit Christus, in quo requieuit secundum Esaiam spiritus sapientiae et intellectus. //  +
- +
- +
-« Si en effet la splendeur de l’esprit s’est établie en lui, je reconnais là le rameau issu de la racine de Jessé : sa **fleur** sera mon Christ en qui repose, selon Isaïe, l’esprit de sagesse. » (traduction R. Braun, 1994, Sources Chrétiennes) +
- +
- +
-ou la spiritualité des Saintes critures :+
  
  
-Hier. //Ep. // 108, 28 **//Flores// ** //uisi sunt in terra, tempus sectionis aduenit et credo uidere bona domini in terra uiuentium.// +ou la spiritualité des Saintes Écritures :
  
  
-« On a vu des **fleurs** sur le sol ; l’époque de la taille est arrivée ; je crois déjà voir les joies du Seigneur dans la terre des vivants. » (traduction J. Labourt, 1955, CUF)+    * Hier. //Ep. // 108, 28 : **//Flores// ** //uisi sunt in terra, tempus sectionis aduenit et credo uidere bona domini in terra uiuentium.//  \\  « On a vu des **fleurs** sur le sol ; l’époque de la taille est arrivée ; je crois déjà voir les joies du Seigneur dans la terre des vivants. » (traduction J. Labourt, 1955, CUF)
  
  
Ligne 277: Ligne 140:
  
  
-Cypr. //Ep. // 10, 5 : //In caelestibus castris et pax et acies habent **flores** suos quibus miles Christi ob gloriam coronetur.// +    * Cypr. //Ep. // 10, 5 : //In caelestibus castris et pax et acies habent **flores** suos quibus miles Christi ob gloriam coronetur.//  \\  « Dans le camp de Dieu, la paix et la lutte ont chacune leurs **fleurs** et le soldat du Christ peut s’en faire des couronnes de gloire. » (traduction J.-F. Thomas)
  
 +[[:dictionnaire:flos4|Retour au plan du § 4]] \\
  
-« Dans le camp de Dieu, la paix et la lutte ont chacune leurs **fleurs** et le soldat du Christ peut s’en faire des couronnes de gloire. » (traduction J.-F. Thomas)+[[:dictionnaire:flos4detaille|Lire l'exposé détaillé]]
  
 +\\
 +\\
 +[[:dictionnaire:flos3|Aller au § 3]] ou [[:dictionnaire:flos|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:flos5|Aller au § 5]]