Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:flos4detaille [2014/09/30 17:42]
lestrade
dictionnaire:flos4detaille [2014/12/17 13:36] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">flōs, flōris (m.)</div></html> \\  <html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html> +<html><class="lestitres">flōs, flōris (m.)</p></html> <html><center><big><big>(substantif)</big></big></center></html> 
- +\\
 ---- ----
 \\ \\
Ligne 39: Ligne 38:
 Dans ce cas, le pluriel pour une espèce donnée correspond à un effet de masse : Dans ce cas, le pluriel pour une espèce donnée correspond à un effet de masse :
  
- 
-     
     * Virg. //En. // 1, 691-694 (à propos d’Ascagne) :  \\  //At Venus Ascanio placidam per membra quietem//  \\  //inrigat, et fotum gremio dea tollit in altos //  \\  //Idaliae lucos, ubi mollis amaracus illum//  \\  //**floribus** et dulci aspirans complectitur umbra.//  \\  « Vénus cependant fait couler un paisible sommeil dans les membres d’Ascagne, elle le prend dans ses bras et, déesse, l’enlève dans les hautes forêts d’Idalie où la souple marjolaine l’enveloppe de ses **fleurs** et de la douceur parfumée de son ombre. » (traduction J. Perret, 1999, CUF)     * Virg. //En. // 1, 691-694 (à propos d’Ascagne) :  \\  //At Venus Ascanio placidam per membra quietem//  \\  //inrigat, et fotum gremio dea tollit in altos //  \\  //Idaliae lucos, ubi mollis amaracus illum//  \\  //**floribus** et dulci aspirans complectitur umbra.//  \\  « Vénus cependant fait couler un paisible sommeil dans les membres d’Ascagne, elle le prend dans ses bras et, déesse, l’enlève dans les hautes forêts d’Idalie où la souple marjolaine l’enveloppe de ses **fleurs** et de la douceur parfumée de son ombre. » (traduction J. Perret, 1999, CUF)
  
Ligne 77: Ligne 74:
  
  
-    * Col. 12, 30, 1 : [//…//]//si uinum **florere** incipiet, saepius curare oportebit //://ne **flos** eius pessum eat, et saporem uitiet.//  \\  « […] si le vin commence à **se couvrir de fleur**, il faudra le soigner plus souvent, de peur que la **fleur ** ne gagne et ne gâte le goût. » (traduction J. André, 1988, CUF),+    * Col. 12, 30, 1 : [//…//] //si uinum **florere** incipiet, saepius curare oportebit //://ne **flos** eius pessum eat, et saporem uitiet.//  \\  « […] si le vin commence à **se couvrir de fleur**, il faudra le soigner plus souvent, de peur que la **fleur ** ne gagne et ne gâte le goût. » (traduction J. André, 1988, CUF),
  
  
Ligne 122: Ligne 119:
  
  
-    * Sen. //Ep. // 26, 2 : //Animus mihi facit controuersiam de senectute //;//hunc ait esse**florem** suum.//  \\  « L’âme débat avec moi sur la question de la vieillesse : elle dit qu’elle est sa **fleur**. » (traduction J.-F. Thomas).+    * Sen. //Ep. // 26, 2 : //Animus mihi facit controuersiam de senectute //; //hunc ait esse **florem** suum.//  \\  « L’âme débat avec moi sur la question de la vieillesse : elle dit qu’elle est sa **fleur**. » (traduction J.-F. Thomas).
  
  
Ligne 155: Ligne 152:
  
  
-Selon le même processus que précédemment (voir [[:dictionnaire:d.1|D.1.]], fin), //flōs // tend ici vers lenstatut d’intensifieur((De façon plus générale, la catégorie des intensifieurs intègre des substantifs par un processus de grammaticalisation (cf. KÖNIG 2010, 23).)).+Selon le même processus que précédemment (voir D.1., fin), //flōs // tend ici vers lenstatut d’intensifieur((De façon plus générale, la catégorie des intensifieurs intègre des substantifs par un processus de grammaticalisation (cf. KÖNIG 2010, 23).)).
  
  
-**D.3. //Flōs // appliqué à des objets** +==== D.3. « Flōs » appliqué à des objets ====
  
  
Ligne 164: Ligne 161:
  
  
-Lucr. 1, 897-900 :+    * Lucr. 1, 897-900 :  \\  […] //fit// […] //ut altis//  \\  //arboribus uicina cacumina summa terantur//  \\  //inter se, ualidis facere id cogentibus austris,//  \\  //donec flamma//__i__ //fulserunt **flore** coorto.//  \\  « […] il arrive dans les hautes montagnes que les cimes voisines des grands arbres s’entrechoquent sous la contrainte des autans impétueux, jusqu’à ce que la **fleur ** de la flamme s’épanouisse et les embrase. » (traduction A. Ernout, 1941, CUF)
  
  
-[…] //fit// […] //ut altis// +    * Plin. //H//.//Nat. // 9, 125 (à propos du murex) : //Simili modo et murices, sed purpurae **florem ** illum tinguendis expetitum uestibus in mediis habent faucibus. //  \\  « Les murex font de même, mais les pourpres ont, au milieu du gosier, la **fleur ** fameuse, recherchée pour la teinture des étoffes. » (traduction E. de Saint-Denis, 1955, CUF)
  
  
-//arboribus uicina cacumina summa terantur//  +==== D.4. Les fleurs de la rhétorique ====
- +
- +
-//inter se, ualidis facere id cogentibus austris,//  +
- +
- +
-//donec flamma//__i__ //fulserunt **flore** coorto.//  +
- +
- +
-« […] il arrive dans les hautes montagnes que les cimes voisines des grands arbres s’entrechoquent sous la contrainte des autans impétueux, jusqu’à ce que la **fleur ** de la flamme s’épanouisse et les embrase. » (traduction A. Ernout, 1941, CUF) +
- +
- +
-Plin. //H//.//Nat. // 9, 125 (à propos du murex) : //Simili modo et murices, sed purpurae **florem ** illum tinguendis expetitum uestibus in mediis habent faucibus. //  +
- +
- +
-« Les murex font de même, mais les pourpres ont, au milieu du gosier, la **fleur ** fameuse, recherchée pour la teinture des étoffes. » (traduction E. de Saint-Denis, 1955, CUF) +
- +
- +
-**D.4. Les fleurs de la rhétorique** +
  
  
Ligne 194: Ligne 173:
  
  
-Sen. //Contr. // 9 pr. 1 : […] //argumentationes, quia molestae sunt et minimum habent **floris**, relinquit. //  +    * Sen. //Contr. // 9 pr. 1 : […] //argumentationes, quia molestae sunt et minimum habent **floris**, relinquit. //  \\  « […] il laisse de côté les preuves, parce qu’elles sont ennuyeuses et qu’elles sont trop peu d’**ornement**.» (traduction J.-F. Thomas)
- +
- +
-« […] il laisse de côté les preuves, parce qu’elles sont ennuyeuses et qu’elles sont trop peu d’**ornement**.» (traduction J.-F. Thomas)+
  
  
Ligne 203: Ligne 179:
  
  
-Quint. //I. O. // 12, 10, 13 : […] //non aliter ab ipsis inimicis male audire quam nimiis **floribus ** et ingenii affluentia petunt.//  +    * Quint. //I. O. // 12, 10, 13 : […] //non aliter ab ipsis inimicis male audire quam nimiis **floribus ** et ingenii affluentia petunt.//  \\  « […] il ne peut être critiqué par ses adversaires que pour l’abus des **fleurs** de la rhétorique et la luxuriance du talent. » (traduction J.-F. Thomas)
- +
- +
-« […] il ne peut être critiqué par ses adversaires que pour l’abus des **fleurs** de la rhétorique et la luxuriance du talent. » (traduction J.-F. Thomas)+
  
  
Ligne 212: Ligne 185:
  
  
-Hier. //Ep. // 107, 9 : //Mementote uos parentes uirginis, et magis eam exemplis docere posse, quam uoce ; cito **flores** pereunt.// +    * Hier. //Ep. // 107, 9 : //Mementote uos parentes uirginis, et magis eam exemplis docere posse, quam uoce ; cito **flores** pereunt.//  \\  « Souvenez-vous que vous êtes les parents d’une vierge, et qu’elle peut apprendre plus par les exemples que par la parole. Les **fleurs** meurent vite. » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
-« Souvenez-vous que vous êtes les parents d’une viergeet qu’elle peut apprendre plus par les exemples que par la parole. Les**fleurs** meurent vite. » (traduction J.-F. Thomas)+    * Hier. //Ep. // 6519 : [//…//] //tota pulchritudine posita magis in sensuum nomine quam in **flore** uerborum // [//…//]  \\  « […] toute la beauté réside plus dans les sentiments que dans la **fleur ** des mots […] » (traduction J.-F. Thomas)
  
  
-Hier. //Ep. // 65, 19 : [//…//]//tota pulchritudine posita magis in sensuum nomine quam in **flore** uerborum // [//…//] +===== E. Sémantique et allégorie chez les auteurs chrétiens =====
- +
- +
-« […] toute la beauté réside plus dans les sentiments que dans la **fleur ** des mots […] » (traduction J.-F. Thomas) +
- +
- +
-**E. Sémantique et allégorie chez les auteurs chrétiens** +
  
  
Ligne 230: Ligne 197:
  
  
-Tert. //Adu. Marc. // 3, 404, 22 (à propos de l’incarnation du Christ) :+    * Tert. //Adu. Marc. // 3, 404, 22 (à propos de l’incarnation du Christ) : //Si enim plenitudo in illo spiritu constitit, agnosco uirgam de radice Iesse //: //**flos** eius meus erit Christus, in quo requieuit secundum Esaiam spiritus sapientiae et intellectus. //  \\  « Si en effet la splendeur de l’esprit s’est établie en lui, je reconnais là le rameau issu de la racine de Jessé : sa **fleur** sera mon Christ en qui repose, selon Isaïe, l’esprit de sagesse. » (traduction R. Braun, 1994, Sources Chrétiennes)
  
  
-//Si enim plenitudo in illo spiritu constitit, agnosco uirgam de radice Iesse //://**flos** eius meus erit Christus, in quo requieuit secundum Esaiam spiritus sapientiae et intellectus. // +ou la spiritualité des Saintes Écritures :
  
  
-« Si en effet la splendeur de l’esprit s’est établie en lui, je reconnais là le rameau issu de la racine de Jessé : sa **fleur** sera mon Christ en qui repose, selon Isaïe, l’esprit de sagesse. » (traduction R. Braun, 1994, Sources Chrétiennes) +    * Hier. //Ep. // 108, 28 : **//Flores// ** //uisi sunt in terra, tempus sectionis aduenit et credo uidere bona domini in terra uiuentium.//  \\  « On a vu des **fleurs** sur le sol ; l’époque de la taille est arrivée ; je crois déjà voir les joies du Seigneur dans la terre des vivants. » (traduction J. Labourt, 1955, CUF),
- +
- +
-ou la spiritualité des Saintes critures : +
- +
- +
-Hier. //Ep. // 108, 28 : **//Flores// ** //uisi sunt in terra, tempus sectionis aduenit et credo uidere bona domini in terra uiuentium.//  +
- +
- +
-« On a vu des **fleurs** sur le sol ; l’époque de la taille est arrivée ; je crois déjà voir les joies du Seigneur dans la terre des vivants. » (traduction J. Labourt, 1955, CUF),+
  
  
Ligne 251: Ligne 209:
  
  
-Cypr. //Ep. // 10, 5 : //In caelestibus castris et pax et acies habent **flores** suos quibus miles Christi ob gloriam coronetur.// +    * Cypr. //Ep. // 10, 5 : //In caelestibus castris et pax et acies habent **flores** suos quibus miles Christi ob gloriam coronetur.//  \\  « Dans le camp de Dieu, la paix et la lutte ont chacune leurs **fleurs** et le soldat du Christ peut s’en faire des couronnes de gloire. » (traduction J.-F. Thomas).
  
  
-« Dans le camp de Dieu, la paix et la lutte ont chacune leurs **fleurs** et le soldat du Christ peut s’en faire des couronnes de gloire. » (traduction J.-F. Thomas). +===== Conclusions =====
- +
- +
-**Conclusions** +
  
  
Ligne 264: Ligne 219:
  
 Les auteurs chrétiens font de la fleur la source d’allégories, par exemple pour renvoyer à la vie spirituelle et c’est dans le même domaine linguistique que la fleur se charge de connotations négatives liées à sa fragilité. La prégnance concrète donne deux axiologies différentes, comme les deux volets des vies terrestre et spirituelle. Les auteurs chrétiens font de la fleur la source d’allégories, par exemple pour renvoyer à la vie spirituelle et c’est dans le même domaine linguistique que la fleur se charge de connotations négatives liées à sa fragilité. La prégnance concrète donne deux axiologies différentes, comme les deux volets des vies terrestre et spirituelle.
- 
- 
----- 
  
  
Ligne 273: Ligne 225:
  
 [[:dictionnaire:flos3|Revenir au § 3]] ou [[:dictionnaire:flos|Revenir au plan]] ou [[:dictionnaire:flos5|Aller au § 5]] [[:dictionnaire:flos3|Revenir au § 3]] ou [[:dictionnaire:flos|Revenir au plan]] ou [[:dictionnaire:flos5|Aller au § 5]]
-