flāuus, a, um

(adjectif)



4.1. Résumé

A. « Jaune pâle, blond »

  • Enn. Ann. Frg. 384 W. :
    uerrunt extemplo placide mare marmore flauo.
    « ils balaient aussitôt sans bruit la mer aux reflets jaunes. » (traduction J.-F. Thomas)
  • Lucr. 1, 936-938 :
    sed ueluti pueris absinthia taetra medentes
    cum dare conantur, prius oras pocula circum
    contingunt mellis dulci flauoque liquore

    « Mais quand les médecins veulent donner aux enfants la répugnante absinthe, ils parent auparavant les bords de la coupe d’une couche de miel blond et sucré. » (traduction A. Ernout, 1935, CUF)
  • Ov. M.. 3, 487-488 :
    […] sed, ut intabescere flauae
    igne leui cerae
    […]
    « […] comme la cire dorée fond devant une flamme légère […] » (traduction G. Lafaye, 1960, CUF)
  • Stat. Theb. 3, 507 :
    […] flauaeque […] auis unca Mineruae
    « […] la chouette au bec crochu de la blonde Minerve » (traduction J.-F. Thomas)
  • Tert. Cult. 2, 6, 15 (à propos des cheveux) :
    […] pro albo uel atro flauum facimus, gratiae faciliorem.
    « […] au lieu de blancs ou noirs, nous les rendrons blonds pour qu’ils aient plus de charme. » (traduction J.-F. Thomas).

B. « Jaune-brunâtre, fauve »

  • Stat. Silv. 1, 2, 226 :
    […] flauam maculoso nebrida tergo
    « […] une peau fauve de faon au dos tacheté » (traduction J.-F. Thomas)
  • Stat. Theb. 4, 154-155 :
    […] flauae capiti tergoque leonum
    exuuiae gentilis honos
    […]
    « […] sur leur tête et sur leurs épaules, la fauve dépouille d’un lion, une marque d’honneur propre à leur race […] » (traduction R. Lesueur, 2000, CUF).

C. « Jaune à reflets rouges »

  • Mart. 12, 65, 6 : uera minus flauo radiant electra metallo
    « l’ambre véritable rayonne moins que son blond métal » (traduction J.-F. Thomas)
  • Ov. Pont. 4, 2, 37-38 :
    Hic mea cui recitem nisi flauis scripta Corallis
    quasque alias gentes barbarus Hister habet ?

    « A qui lirais-je ici mes écrits, sinon aux blonds Coralles et aux autres peuples qui vivent sur les bords de l’Hister barbare ? » (traduction J. André, 1997, CUF)
  • Hier. Ep. 107, 2 :
    […] Getarum rutilus et flauus exercitus.
    « […] l’armée des Goths à la couleur rousse (rouge vif) et blonde. »

Également pour les manifestations de la pudeur :

  • Ov. Her. 4, 72 :
    Flaua uerecundus finxerat ora rubor.
    « Une chaste rougeur colorait les joues d’un noble incarnat » (traduction J.-F. Thomas)


Lire l’exposé détaillé


Aller au §3 ou Retour au plan ou Aller au §5