farīna, -ae (f.)

(substantif)



1. Graphie, phonétique, phonologie

1.1. Graphie et variantes graphiques

<farina>

1.2. Phonétique, phonologie

Phonologie : /fa.'ri:.na/ en latin classique. La 2e syllabe porte l’accent de mot puisqu’elle est longue (elle contient une voyelle longue en syllabe ouverte).

Mais, en latin tardif, lorsque la longueur des voyelles n’est plus un trait phonologique pertinent (après la déphonologisation de la longueur des voyelles), l’ancien phonème i long (ī) /i:/ a probablement donné une voyelle de timbre i indifférenciée pour la longueur, à une date qui est difficile à préciser avec exactitude. Certains linguistes estiment la réalisation du phénomène effective à partir du +IIIe siècle ap. J.-C. Il est alors possible que l’accent de mot se soit déplacé sur la syllabe initiale.

Prononciation : [fa.'ri:.na] en latin classique au nominatif singulier (où la voyelle finale a est brève, alors qu’elle est longue dans d’autres formes casuelles). La prononciation [fa.ri.na] à l’époque tardive (peut-être partir du +IIIe siècle ap. J.-C.) a pu entraîner un déplacement de l’accent de mot sur la syllabe initiale.

Retour au plan ou Aller au § 2