fāma, -ae (f.)

(substantif)



2. Morphologie

2.1. Indications grammaticales

- Substantif féminin de la 1ère déclinaison (en a long) : fāma, gén. fāmae.

Thème en synchronie (constant dans la flexion) : fām-.

- Comme le signalent certains grammairiens et scholiastes, le lexème connaît très peu d’occurrences au pluriel (le génitif pluriel n’est pas attesté) :

  • Consent. 348, 7 (GLK 5) : Nam sunt pleraque nomina semper singularia, alia semper pluralia : singularia masculini generis puluis sanguis, feminini pax lux fama inuidia […].
    « Car la plupart des noms sont toujours au singulier, et d’autres sont toujours au pluriel : sont toujours au singulier les noms de genre masculin puluis, sanguis et les noms de genre féminin pax, lux, fama, inuidia. »

Occurrences de fāma au pluriel (selon les données du TLL) :

  • Pl. Tri. 186 : Hasce mi propter res maledicas famas ferunt.
    « Voilà le sujet des mauvais bruits qui courent sur mon compte. » (traduction A. Ernout, 1940, CUF)
  • Sen. Ep. 114, 19 critiquant l’emploi de fama au pluriel chez Salluste et son imitation par Arruntius (Sall. H. 1, 90 et Arrunt. hist. 7): Quodam loco dicit Sallustius : ‘dum inter arma ciuilia aequi bonique famas petit.’ Arruntius non temperauit quo minus primo statim libro poneret ingentes esse ‘famas’ de Regulo.
    « Salluste dit quelque part : ‘Dans les guerres civiles il visa aux renommées du citoyen juste et de l’homme de bien’. Arruntius n’a pu se défendre de mettre dès son premier livre : ‘Régulus était le sujet d’immenses renommées’. » (traduction H. Noblot, 1964, CUF)
  • Sall. H. 1, 107 : Ac per omnem prouinciam magnae atque atroc<es famae erant> […]1).
  • Arn. 7, 12, 3 : […] inexplicatas transcurrimus atque intactas, solum illud posuisse contenti, inhonestas uos famas adiungere diis uestris […].
    « […] nous passons sur ces questions sans les aborder ni les développer, satisfaits seulement d’avoir pu établir que vous donnez à vos dieux une réputation déshonorante […]. » (traduction B. Fragu, 2010, CUF)
  • Paul.-Nol. Ep. 2, 23 = ad Hier. Ep. 148, vol. 56, par. 23, pag. 349, l. 20) : […] hanc nostrae adhibeamus uitae diligentiam, ne malae mentes occasionem inueniant detrahendi, ne ex nobis scintilla procedat, per quam aduersum nos sinistrae famae conflentur.

2.2. Variantes morphologiques

Lat. fāma ne connaît pas de variante morphologique. En revanche, à côté de son correspondant φή-μη, le grec a aussi φῆ-μις2).

2.3. Formation

Fā-ma est formé sur le radical fā-, que l’on retrouve dans fārī « parler », à l’aide du suffixe de nom d’action –ma (voir 5.1. et 6.2.).



Page précédente ou Retour au plan ou Page suivante

1) Cet emploi de fama au pluriel est souligné par un scholiaste : Schol. Veron. 4, 178 : Famam Vergilius singulariter atque Sa<llustius dixit plu>rali numero: « Virgile emploie fama au singulier et Salluste, au pluriel. »
2) Voir P. CHANTRAINE (1979, 113).