Ceci est une ancienne révision du document !


fābula, ae (f.)


3. Distribution dans les textes au cours de la latinité

3.0. Généralités

3.0.1. Première occurrence dans les textes ou inscriptions

On trouve les premières occurrences de fabula dès le IIIesiècle av. J.-C, dans un fragment de Naevius cité par Charisius (GLK I, 211, 7) et dans le Miles gloriosus de Plaute, daté de 205 av. J.-C. :

Naev. I (1)

(Ribbeck, 18732, Teubner) [1] : Acontizomenos fabula est prime proba.

« ‘L’homme frappé d’un javelot’ est vraiment une bonne pièce. »

Pl. Mil. 291-293 :

SC. Num tibi

Lippus uideor? PA. Medicum istuc tibi meliust percontarier

Verum enim tu istam, si te di ament, temere hau tollas fabulam .

« Scélédrus (vexé): Crois-tu que j’aie une taie sur l’œil ? Palestrion : C’est plutôt le médecin que tu dois consulter là-dessus. Mais quant à ton histoire, pour peu que les dieux te soient favorables, tu ferais bien de ne pas la sortir à la légère. »



[1]

Naevius, Scaenicae Romanorum poesis fragmenta, vol. II : Comicorum fragmenta, O. Ribbeck (éd.), Leipzig, Teubner, 1873 (2eéd.).