existĭmātĭō, -tĭōnis, f.

(substantif)



4.1. Description des emplois et de leur évolution : résumé

A. « mission d’un jugement »

A. 1. « Action de juger » et premières occurrences : un nom de procès

  • Ter. Heaut. 25-26 :
    arbitrium uestrum, uestra existimatio
    ualebit [].
    « votre verdict et votre appréciation feront loi […]. » (traduction J. Marouzeau, 1947, CUF)
  • Cic. Verr. II, 3, 190 : In hoc genere facilior est existimatio quam reprehensio [].
    « Sur ce genre d’affaire, il est plus facile d’émettre une opinion que d’exprimer un blâme […]. » (traduction J.-F. Thomas)
  • Apul. Mét. 5, 18, 2 : Ad haec iam tua est existimatio, utrum sororibus pro tua cara salute sollicitis adsentiri uelis et declinata morte nobiscum secura periculi uiuere an saeuissimae bestiae sepeliri uisceribus.
    « À toi maintenant de juger si tu veux écouter des sœurs qui tremblent pour ta précieuse existence, échapper à la mort et vivre avec nous sans crainte du danger, ou avoir pour tombeau les entrailles d’une bête cruelle. » (traduction P. Vallette, 1992, CUF)
  • Hier. Jer. 4 : Vtamur hoc testimonio aduersus eos qui epistulas plenas mendaciorum []in orbem dirigunt, ut et aures polluant audientium et existimationem simplicium laedant.
    « Usons de ce témoignage contre ceux qui diffusent à une large échelle leurs lettres pleines de mensonges […] pour abîmer les oreilles de ceux qui les écoutent et affaiblir la capacité à juger des hommes simples. » (traduction J.-F. Thomas)

A.2. « Le jugement » : le résultat du procès

  • Rhet. Her. 4, 20 : « Quem senatus damnarit, quem populus Romanus damnarit, quem omnium existimatio damnarit, eum uos sententiis absoluatis ! ».
    « celui que le sénat a condamné, celui que le peuple romain a condamné, celui que l’opinion générale a condamné, vous l’acquitteriez par vos suffrages ! » (traduction G. Achard, 1989, CUF)
  • Liv. 23, 47, 8 : Huic pugnae equestri rem – quam uera sit communis existimatio est – mirabilem certe adiciunt quidam annales.
    « Au combat équestre, certains annalistes ajoutent une anecdote qui tient vraiment du miracle – jusqu’à quel point ceci est vrai, le droit d’enjuger appartient à chacun. » (traduction P. Jal, 2003, CUF).
  • Calc. Com. 2, 173 : Quae porro erit de fato existimatio ?Quod uelit certe omnia esse bona nec tamen possit ;erit igitur imbecillum quiddam et sine uiribus. An potest quidem nec tamen uult ?Haec uero iam fera est quaedam et immanis inuidia.
    « Quelle sera en outre leur opinion sur le destin ? Que le destin veuille que tout soit bon, mais qu’il n’en ait pas le pouvoir ? Il serait donc en quelque sorte impuissant et dépourvu de force. Qu’il le puisse, mais que cependant il ne le veuille pas ? Il ferait alors preuve d’une malveillance cruelle et barbare. » (traduction B. Bakhouche, 2011, Vrin).

B. Existĭmātĭō et les différentes formes de la notoriété

B. 1. « L’opinion publique »

  • Cic. Verr. II, 4, 54 : […] uidete quanti uos, quanti existimationem populi Romani, quanti leges et iudicia, quanti testis Siculos negotiatoresque fecerit.
    « […] voyez quel état il a fait de vous, de l’opinion publique du peuple romain, des lois et des tribunaux, des témoins siciliens et des commerçants » (traduction G. Rabaud, 1979, CUF).

B. 2. « Etre connu en bien ou en mal »

  • Cic. Verr. II, 3, 154 : Bono praesidio munitur existimatio tua []
    « C’est sous bonne garde qu’est protégée la considération dont tu jouis […] » (traduction J.-F. Thomas).
  • Cic. Caecin. 8 : []quia res indigna sit, ideo turpem existimationem sequi []
    « […] c’est parce qu’un acte est indigne qu’il s’ensuit une mauvaise réputation […] » (traduction J.-F. Thomas).
  • Cic. Pis. 65 : […] dolor enim est malum, ut tu disputas, existimatio, dedecus, infamia, turpitudo uerba et ineptiae.
    « […] car la douleur est un mal, comme tu le soutiens, tandis que la mauvaise réputation, le déshonneur, l’infamie, la honte ne sont que mots et sottises. » (traduction P. Grimal, 1965, CUF).
  • Cic. Flacc. 52 : […] homini egenti, sordido, sine honore, sine existimatione, sine censu.
    « […] un indigent, un homme de rien, sans crédit, sans considération, sans situation sociale. » (traduction F. Gaffiot, 1959, CUF).

B. 3. Quelle forme de notoriété ?

  • Cic. Quinct. 49 : Pecuniam si alicuius eripuit iniuria, tamen, dum existimatio integra est []
    « Si l’injustice vous arrache votre argent, toutefois, tant que votre considération reste entière […] » (traduction J. Humbert, 1960, CUF).
  • Nep. Ages. 4, 3 : Agesilaus opulentissimo regno praeposuit bonam existimationem
    « Agésilas préféra donc au plus opulent des royaumes sa bonne réputation » (traduction A.-M. Guillemin, 1961, CUF).
  • Cic. Quinct. 53 : […] cum offici rationem atque existimationis duci conueniret, eo tempore tu non modo non ad C. Aquilium aut ad L. Lucilium rettulisti […]
    « […] lorsqu’il convenait de tenir compte de tes obligations morales et de l’estime publique, dans ces circonstances, tu ne t’es pas seulement abstenu d’en référer à C. Aquilius ou à L. Lucilius […] » (traduction J. Humbert, 1960, CUF).
  • Ambr. Off. 2, 43 : Huius modi igitur uiro salutem nostram et existimationem committimus, qui sit iustus et prudens.
    « C’est donc à un homme de ce genre, qui soit prudent et juste, que nous confions notre salut et notre estime dans la collectivité. » (traduction M. Testard, 1992, CUF)1).
  • Hier. Ep. 102, 3 : in quo illud caui, ne in quoquam existimationem laederem Christinam ;sed tantum ut delirantis imperiti mendacium ac uecordiam confutarem.
    « J’ai pris soin de ne blesser en rien l’estime due entre chrétiens, me bornant à réfuter le mensonge et la démence d’un ignorant qui délire. » (traduction J. Labourt, 1955, CUF).



Revenir au § 3 ou Retour au plan ou Aller au § 5

1) De même Cic. Quinct. 49 ; 50 ; Verr. II, 2, 173 ; II, 4, 113 ; Flacc. 12.