exercitātiō, -ōnis f.

(substantif)



3. Distribution dans les textes au cours de la latinité

3.0. Généralités

3.0.1. Première occurrence dans les textes ou inscriptions

E xercitātiō apparaît pour la première fois dans les textes au début du Iersiècle av. J.-C., dans la Rhétorique à Herennius (daté entre 86 et 82 av. J.-C.) :

  • Rhét. Her. I, 1, 1 : Nunc […]de re dicere incipiemus, [sed]si te unum illud monuerimus, artem sine adsiduitate dicendi non multum iuuare, ut intellegas hanc rationem praeceptionis ad exercitationem adcommodari oportere.
    « Maintenant, […] je vais aborder le sujet, après t’avoir fait observer ce point important : la théorie sans pratique assidue de la parole n’est pas d’un grand secours ; tu comprendras ainsi qu’il faut mettre en application dans des exercices ces préceptes abstraits. » (traduction G. Achard, 1989, CUF)

3.0.2. Répartition et distribution des occurrences dans les textes au cours de la latinité

Attesté à partir de l’époque classique, le substantif est de haute fréquence durant l’ensemble de la latinité.

3.0.3. Fréquence comparée des formes flexionnelles

3.1. Distribution diachronique (périodes d’attestation)

Période Nombre d’occurrences
IIIeav. J.-C. 0
IIes. av. J.-C. 0
Iers. av. J.-C. 157
Iers. ap. J.-C. 197
IIes. ap. J.-C. 28
IIIes. ap. J.-C. 7
IVes. ap. J.-C. 132
Ves. ap. J.-C. 126

3.2. Distribution diastratique (diaphasique)

3.3. Distribution diatopique (dialectale, régionale)

3.4. Distribution par auteur, par œuvre