exerceō, -ēre

(verbe)



4.1. Résumé : exemples

Revenir au plan du § 4

Lire l'exposé détaillé

Le sémantisme du verbe, très polysémique, peut s’organiser autour de deux pôles. Une première idée générale, celle de ne pas laisser en repos, fédère deux valeurs (A et B) :

A. « Entraîner (son corps, son âme, une capacité intellectuelle), entraîner des soldats, se livrer à un exercice spirituel »

  • Pl. Amph. 324 :
    Si in me exercituru ’s (= pugnos), quaeso in parietem ut primum domes.
    « Si c’est sur moi que tu veux exercer tes poings, je t’en prie, calme-les d’abord contre le mur. » (traduction A. Ernout, 1959, CUF)
  • Cic. C. M. 21 : […] memoria minuitur []nisi eam exerceas [].
    « [] la mémoire diminue [], si on ne l’exerce pas []. »
  • Cic. C. M. 36 : [] et corpora quidem exercitationum defatigatione ingrauescunt, animi autem se exercendo leuantur.
    « [] et tandis que la fatigue des exercices alourdit le corps, l’âme en s’exerçant s’allège. » (traduction R. Combès, 1996, CUF)

Exercere est plus fréquent aux formes active pronominale et médio-passive :

  • Tusc. 2, 40 : []Iouem Olympium, cui se exercebit athleta [].
    « [] Jupiter olympien, en l’honneur de qui l’athlète s’entraînera []. »
  • Tusc. 2, 56 (à propos des cris poussés par les coureurs sur le stade) :
    Faciunt idem, cum exercentur, athletae [].
    « Les athlètes font la même chose quand ils s’entraînent []. »

B. « Solliciter, tourmenter »

  • Pl. Merc. 228 :
    in somnis egi satis, et fui homo exercitus.
    « J’ai été fort agité dans mes rêves et je n’ai pas été épargné. »

Par extension de sens, exercere se dit du sujet qui engage une action dans la continuité (valeurs C, D, E) :

C. « Occuper (quelqu’un) »

  • Cat. Agr. 5, 2 : uillicus familiam []exerceat [].
    « que le fermier tienne les esclaves en haleine []. »

D. « Pratiquer (quelque chose), mettre en œuvre (la levée d’impôt, une procédure judiciaire, une loi) »

  • Cic. Flac. 88 : an simultates nescio quas cum libertis uestris Flaccus exercet?
    « Flaccus a-t-il quelque inimitié envers vos affranchis ? »
  • Liv. 4, 51, 4 : [] de sanguine ac supplicio suo (= plebis)latam legem confestim exerceri et tantam uim habere.
    « [] la loi présentée réclamait le sang et le supplice de la plèbe, elle était immédiatement appliquée et avait une très grande force. »

E. « Mettre en mouvement »

  • Lucr. 2, 97-99 (à propos des corps premiers) :
    sed magis adsiduo uarioque exercita motu
    partim interuallis magnis confulta resultant,
    pars etiam breuibus spatiis uexantur ab ictu.
    « [] au contraire, agités d’un mouvement incessant et divers, les uns après s’être heurtés se repoussent à de grands intervalles, d’autres aussi s’entrechoquent sans s’écarter beaucoup. » (traduction A. Ernout, 1948, CUF)

Revenir au plan du § 4

Lire l'exposé détaillé



Revenir au § 3 ou Retour au plan ou Aller au § 5