Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:crassus5 [2013/05/12 16:58]
vandaele créée
dictionnaire:crassus5 [2014/12/17 11:58] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
 +<html><p class="lestitres">crassus, a, um</p></html> <html><center><big><big>(adjectif)</big></big></center></html>
 +\\
 +----
 +\\
  
  
-** +====== 5. Place dans le lexique latin ======
-5. Place dans le lexique latin +
-** +
  
  
-**____ **  +===== 5.1. Analyse synchronique du lexème. Formation du mot en latin ===== 
- + 
- +
-5.1. __Analyse synchronique du lexème. Formation du mot en latin__ +
  
  
Ligne 15: Ligne 15:
 Crassus Crassus
 //  // 
-est un adjectif de la première classe du type de //bonus//, -//a//, -//um//. Selon [[EM]], il aurait été refait en //grassus// sous l’influence de //grossus//, avec lequel il entretenait une relation parasynonymique. Il n’est pas analysable en latin et son étymologie est incertaine. Néanmoins, R. Garnier propose de le rapprocher de //cr//  +est un adjectif de la première classe du type de //bonus//, -//a//, -//um//. Selon <html><a href=":dictionnaire:etymologie#EM">EM </a></html>, il aurait été refait en //grassus// sous l’influence de //grossus//, avec lequel il entretenait une relation parasynonymique. Il n’est pas analysable en latin et son étymologie est incertaine. Néanmoins, R. Garnier propose de le rapprocher de //cr// //ē// //sc// //ĕ// //re// « croître » (cf. [[:dictionnaire:crassus6#6.2. Etymologie et origine|§ 6.2]]). 
-// +
-ē +
-// // +
-sc +
-// // +
-ĕ +
-// // +
-re +
-//  +
-« croître » (cf. [[§ 6.2]]). +
  
  
-5.2. __Les interprétations et ré-analyses synchroniques des auteurs latins __ +===== 5.2. Les interprétations et ré-analyses synchroniques des auteurs latins ===== 
 +  
  
 +Le commentaire d’Isidore de Séville permet de penser que l’étymologiste latin rapprochait //crassus// à la fois du verbe //cre// //ā// //re// « créer » et du substantif //c// //ă// //r// //ō// //, carn-is // « chair » :
  
-Le commentaire d’Isidore de Séville permet de penser que l’étymologiste latin rapprochait //crassus// à la fois du verbe //cre//  
-// 
-ā 
-// // 
-re 
-//  
-« créer » et du substantif //c//  
-// 
-ă 
-// // 
-r 
-// // 
-ō 
-// // 
-, carn-is  
-//  
-« chair » : 
  
- +  *Isidore de Séville (//Orig//. 10, 58) : //crassus, a sagina corporis, a creando carnes// \\ « //crassus// vient de l’engraissement du corps, du fait de créer des chairs (//creando carnes//) ». 
-Isidore de Séville (//Orig//. 10, 58) : //crassus, a sagina corporis, a creando carnes// « //crassus// vient de l’engraissement du corps, du fait de créer des chairs (//creando carnes//) ». +
  
  
Ligne 56: Ligne 30:
  
  
-5.3. __« Famille » synchronique du terme__ +===== 5.3. « Famille » synchronique du terme ===== 
  
  
Ligne 62: Ligne 37:
  
  
-Mar. Vict. //Expl. Cic. Rhet//. 1, 24//: Iam agnomen extrinsecus uenit et uenit tribus modis, aut ex animo aut ex corpore aut ex fortuna: ex animo sicut Superbus et Pius, ex corpore sicut **Crassus** et Pulcher, ex fortuna sicut Africanus et Creticus//.  +  *Mar. Vict. //Expl. Cic. Rhet//. 1, 24//: Iam agnomen extrinsecus uenit et uenit tribus modis, aut ex animo aut ex corpore aut ex fortuna: ex animo sicut Superbus et Pius, ex corpore sicut **Crassus** et Pulcher, ex fortuna sicut Africanus et Creticus//. \\ « L’//agnomen// vient de l’extérieur et vient de trois manières, soit du caractère, soit du physique, soit de la fortune : du caractère comme Le Superbe et Le Pieux, du physique comme **Legras** et Lebeau, de la fortune comme l’Africain et le Crétois ».
- +
- +
-« L’//agnomen// vient de l’extérieur et vient de trois manières, soit du caractère, soit du physique, soit de la fortune : du caractère comme Le Superbe et Le Pieux, du physique comme **Legras** et Lebeau, de la fortune comme l’Africain et le Crétois ».+
  
  
Ligne 108: Ligne 80:
  
  
-Aug. //De Gen. contra Manich//. 1, 184, 31 : [//aer//] **//concrescit// ** //enim et **crassus** efficitur exhalationibus et quasi uaporibus maris et terrae, et de ipso humore pinguescit quodammodo ut uolatus auium portare possit//. +  *Aug. //De Gen. contra Manich//. 1, 184, 31 : [//aer//] **//concrescit// ** //enim et **crassus** efficitur exhalationibus et quasi uaporibus maris et terrae, et de ipso humore pinguescit quodammodo ut uolatus auium portare possit//. 
  
  
-5.4. __Associations synchroniques avec d’autres lexèmes__  +===== 5.4. Associations synchroniques avec d’autres lexèmes ===== 
- + 
- +
-****  +
  
 Du point de vue de la parasynonymie, le terme le plus proche de //crassus // est //pinguis // au sens de « gras » :  Du point de vue de la parasynonymie, le terme le plus proche de //crassus // est //pinguis // au sens de « gras » : 
  
  
-Plin. //Nat. // 12, 42 : //Frutex est graui et **crassa ** radice, sed breui ac nigra fragilique, quamuis **pingui**, situm redolente, ut cyperi aspero sapore, …//  +  *Plin. //Nat. // 12, 42 : //Frutex est graui et **crassa ** radice, sed breui ac nigra fragilique, quamuis **pingui**, situm redolente, ut cyperi aspero sapore, …// \\ « Le nard est un arbrisseau à racine pesante et **grosse**, mais courte et noire, fragile malgré **sa contexture huileuse**, d’odeur fétide, comme celle du souchet, de saveur âpre […] » (traduction A. Ernout, 1949, CUF). On pourrait comprendre plutôt « une racine qui se casse facilement, quoiqu’**épaisse** ».
- +
- +
-« Le nard est un arbrisseau à racine pesante et **grosse**, mais courte et noire, fragile malgré **sa contexture huileuse**, d’odeur fétide, comme celle du souchet, de saveur âpre […] » (traduction A. Ernout, 1949, CUF). On pourrait comprendre plutôt « une racine qui se casse facilement, quoiqu’**épaisse** ».+
  
  
Ligne 138: Ligne 104:
  
  
-Plin. //H. N.// 17, 27 : //Nec semper aquosa est terra cui proceritas herbarum, non, Hercules, magis quam **pinguis**, adhaerens digitis, quod in argillis arguitur//.+  *Plin. //H. N.// 17, 27 : //Nec semper aquosa est terra cui proceritas herbarum, non, Hercules, magis quam **pinguis**, adhaerens digitis, quod in argillis arguitur//. \\ « La terre qui produit de hautes herbes n’est pas toujours riche en eau, pas plus, par Hercule, que n’est **grasse (fertile)** la terre qui adhère aux doigts, comme cela est montré par les terrains qui contiennent trop d’argile. » (traduction M. Fruyt)
  
- 
-« La terre qui produit de hautes herbes n’est pas toujours riche en eau, pas plus, par Hercule, que n’est **grasse (fertile)** la terre qui adhère aux doigts, comme cela est montré par les terrains qui contiennent trop d’argile. » (traduction M. Fruyt) 
- 
- 
-____  
  
  
Ligne 150: Ligne 111:
  
  
-Lucr. 6, 246-248 : +  *Lucr. 6, 246-248 : \\ //Fulmina gignier e **crassis** alteque putandumst// \\ //nubibus extructis ; nam caelo nulla sereno// \\ //nec leuiter **densis ** mittuntur nubibus umquam.// \\ « Il y a tout lieu de penser que la foudre prend naissance dans d’**épais ** nuages amoncelés sur une grande hauteur ; jamais en effet elle ne jaillit d’un ciel serein, ni de nuages peu **denses**. » (traduction J.-F. Thomas), 
- +
- +
-//Fulmina gignier e **crassis** alteque putandumst//  +
- +
- +
-// +
-nubibus extructis ; nam caelo nulla sereno +
-//  +
- +
- +
-// +
-nec leuiter **densis ** mittuntur nubibus umquam. +
-//  +
- +
- +
-« Il y a tout lieu de penser que la foudre prend naissance dans d’**épais ** nuages amoncelés sur une grande hauteur ; jamais en effet elle ne jaillit d’un ciel serein, ni de nuages peu **denses**. » (traduction J.-F. Thomas), +
  
  
Ligne 178: Ligne 123:
  
  
-Virg. //Géorg. // 2, 236-237 :  +  *Virg. //Géorg. // 2, 236-237 : \\ **//spissus // ** //ager ;// //glaebas cunctantis **crassa**que terga// \\ //exspecta et ualidis terram proscinde iuuencis.// \\ « Le sol est **épais**: attends-toi à des mottes résistantes, à des entre-dos **compacts**, et emploie, pour fendre la terre, des bœufs vigoureux » (traduction J.-F. Thomas) 
- +
- +
-**//spissus // ** //ager ;// //glaebas cunctantis **crassa**que terga//  +
- +
- +
-// +
-exspecta et ualidis terram proscinde iuuencis. +
-//  +
- +
- +
-« Le sol est **épais**: attends-toi à des mottes résistantes, à des entre-dos **compacts**, et emploie, pour fendre la terre, des bœufs vigoureux » (traduction J.-F. Thomas) +
  
  
-Mais, dans d’autres domaines d’expérience, les deux adjectifs entretiennent, au contraire, des relations d’antonymie, puisque //crassus// peut prendre le sens de « intensif, énergique »[[\\C:\Users\FLORENCE\Downloads\crassus 7-5-2013.docx#_ftn1| +Mais, dans d’autres domaines d’expérience, les deux adjectifs entretiennent, au contraire, des relations d’antonymie, puisque //crassus// peut prendre le sens de « intensif, énergique »((Voir [[:dictionnaire:crassus4detaille#C. 1. « Intensif, énergique »|4.2.C.1]].)), tandis que //spissus // a celui de « difficile, lent »((Cic. //ad Quint. // 2, 12, 1 //Scribebam illa quae dixeram // politika//, spissum sane opus et operosum .//: « j’ai écrit cet ouvrage de politique, dont je t’ai parlé, travail plein de difficultés et lourd. » (traduction **** J.-FThomas) )).
-[1+
-]], tandis que //spissus // a celui de « difficile, lent »[[\\C:\Users\FLORENCE\Downloads\crassus 7-5-2013.docx#_ftn2| +
-[2] +
-]].+
  
  
Ligne 202: Ligne 132:
  
  
-Cat. //Agr. // 61, 1 : //qui oletum saepissime et altissime miscebit, is **tenuissimas** radices exarabit ; si male arabit, radices susum abibunt, **crassiores** fient, et in radices uires oleae abibunt.// +  *Cat. //Agr. // 61, 1 : //qui oletum saepissime et altissime miscebit, is **tenuissimas** radices exarabit ; si male arabit, radices susum abibunt, **crassiores** fient, et in radices uires oleae abibunt.// \\ « Celui qui retournera le plus souvent et le plus profondément l’oliveraie, enlèvera à la charrue les **toutes petites** racines ; si on laboure mal, les racines remonteront, **grossiront**, et la vigueur de l’olivier s’en ira dans les racines. » (traduction R. Goujard, 1975, CUF)
  
  
-« Celui qui retournera le plus souvent et le plus profondément l’oliveraie, enlèvera à la charrue les **toutes petites** racines ; si on laboure mal, les racines remonteront, **grossiront**, et la vigueur de l’olivier s’en ira dans les racines. » (traduction R. Goujard, 1975, CUF) +  *Mart. 2, 6, 10-12 : \\ //Quid prodest mihi tam **macer** libellus,// \\ //nullo **crassior** ut umbilico, // \\ //si totus tibi triduo legatur ? // \\ « De quoi me sert que mon livre soit assez **mince** pour qu’aucun cylindre de rouleau ne soit moins **épais**, s’il te faut trois jours pour le lire en entier. » (traduction H. J. Izaac, 1961, CUF).
- +
- +
-Mart. 2, 6, 10-12 :     +
- +
- +
-// +
-Quid prodest mihi tam **macer** libellus, +
-//  +
- +
- +
-// +
-nullo **crassior** ut umbilico,  +
-//  +
- +
- +
-// +
-si totus tibi triduo legatur ?  +
-//  +
- +
- +
-« De quoi me sert que mon livre soit assez **mince** pour qu’aucun cylindre de rouleau ne soit moins **épais**, s’il te faut trois jours pour le lire en entier. » (traduction H. J. Izaac, 1961, CUF).+
  
  
Ligne 235: Ligne 144:
  
  
-Cat. //Agr//. 6, 2 : //Quid ager frigidior et **macrior** erit, ibi oleam licinianam seri. //  +  *Cat. //Agr//. 6, 2 : //Quid ager frigidior et **macrior** erit, ibi oleam licinianam seri. // \\ //Si in loco crasso et calido seueris, hostus nequam erit//. \\ « Dans un champ qui sera froid et **maigre**, il convient de planter l’olive licinienne. Si l’on plante dans un endroit gras et chaud, la récolte d’olives sera mauvaise. » (traduction M. Fruyt)
-// +
-Si in loco crasso et calido seueris, hostus nequam erit +
-//  +
-+
  
  
-« Dans un champ qui sera froid et **maigre**, il convient de planter l’olive licinienne. Si l’on plante dans un endroit gras et chaud, la récolte d’olives sera mauvaise. » (traduction M. Fruyt) 
- 
- 
-****  
- 
- 
-** 
- 
- 
-**  
 Toujours dans ce domaine, //crassus// appliqué à une terre s’oppose à //tenuis//, qui dénote une terre pulvérulente. Toujours dans ce domaine, //crassus// appliqué à une terre s’oppose à //tenuis//, qui dénote une terre pulvérulente.
  
  
-\\ +\\  \\  [[:dictionnaire:crassus4|Revenir au §4]] ou [[:dictionnaire:crassus|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:crassus6|Aller au § 6]]
- +
- +
----- +
- +
- +
-[[\\C:\Users\FLORENCE\Downloads\crassus 7-5-2013.docx#_ftnref1| +
- +
- +
-[1] +
- +
- +
-]]  +
-Voir [[4.2.C.1]]+
- +
- +
-[[\\C:\Users\FLORENCE\Downloads\crassus 7-5-2013.docx#_ftnref2| +
- +
- +
-[2] +
- +
- +
-]]  +
-Cic. //ad Quint. // 2, 12, 1 : //Scribebam illa quae dixeram // politika//, spissum sane opus et operosum .//: « j’ai écrit cet ouvrage de politique, dont je t’ai parlé, travail plein de difficultés et lourd. » (traduction **** J.-F. Thomas) +
- +
- +