crassus, a, um

(adjectif)



3. Distribution dans les textes au cours de la latinité

3.0. Généralités

3.0.1. Première occurrence dans les textes ou inscriptions

L’adjectif est attesté pour la première fois dans les textes dès l’époque archaïque, chez Plaute (cf. § 4 pour des occurrences chez Plaute).

3.0.2. Répartition et distribution des occurrences dans les textes au cours de la latinité

L’adjectif crassus est de fréquence moyenne durant la latinité. Ses occurrences augmentent au Iers. de notre ère à cause de son emploi dans les traités techniques de Celse, Columelle, Vitruve, Sénèque, Pline l’Ancien ou encore Scribonius Largus. Il est aussi bien attesté chez Lucain, son caractère concret apportant un effet de réalisme à la description de réalités comme le sang (cf. § 4), élément important de l’épopée.

3.0.3. Fréquence comparée des formes flexionnelles

3.1. Distribution diachronique (périodes d’attestation)

Période Nombre d’occurrences du positif Nombre d’occurrences du comparatif Nombre d’occurrences du superlatif Total
IIes. av. J.-C. 43 3 1 47
Iers. av. J.-C. 61 11 3 75
Iers. ap. J.-C. 140 94 16 250
IIes. ap. J.-C. 13 5 0 18
IIIes. ap. J.-C. 6 1 0 7
IVes. ap. J.-C. 77 43 0 120
Ves. ap. J.-C. 106 52 1 159

3.2. Distribution diastratique (diaphasique)

Crassus est un terme technique que l’on trouve majoritairement dans les traités d’agronomie, d’architecture, de sciences naturelles ou de médecine, mais aussi en poésie et en philosophie, crassus est aussi un adjectif poétique, que l’on relève chez Lucrèce, Horace, Ovide ou encore dans les Géorgiques de Virgile.

3.3. Distribution diatopique (dialectale, régionale)

3.4. Distribution par auteur, par œuvre