contŭmēlia, -ae, f.

(substantif)



1. Graphie, phonétique, phonologie

1.1. Graphie et variantes graphiques

La graphie classique est <contŭmēlia> ; à l’époque tardive sont attestées les formes <contumilia> et <contŭmĭa> « offense ».

1.2. Phonétique et phonologie

- Phonologie : /kon.tu.'me:.li.a/ pour la graphie <contŭmēlia>.

Le latin classique ne possédait qu’un seul phonème vocalique bref /o/, dont la réalisation était peut-être tantôt ouverte [Ɔ], tantôt fermée [o] selon l’environnement phonétique. Il est possible que dans la première syllabe de ce terme, fermée par une nasale dentale, la voyelle /o/ se soit réalisée ouverte [Ɔ] avec une prononciation : [kƆn.tu.'me:.li.ja].

Il faut supposer anciennement à la fin de la première syllabe une nasale labiale [m] dans l’élément de relation com-, qui est devenu une nasale dentale [n] devant consonne dentale par assimilation régressive du point d’articulation, les nasales étant homorganes.

Au cours de la latinité tardive, à partir du +VIe siècle apr. J.-C., apparaît parallèlement une graphie contumilia qui montre peut-être que le mot était prononcé avec fermeture du [e:] en [i].

La séquence [lia] à l’époque tardive a dû donner [lja] (ou [lya] avec une autre convention d’écriture pour le [i] classique consonifié) avec perte d’une syllabe, puis le [j] a dû palataliser la liquide précédente, produisant [l̯].


Retour au plan ou Aller au §2