Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:celeber2 [2012/11/25 14:35]
lestrade
dictionnaire:celeber2 [2014/12/17 11:36] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 1: Ligne 1:
-<html><div class="titre">cĕlĕbĕr, -bris, -bre</div></html> +<html><class="lestitres">cĕlĕbĕr, -bris, -bre</p></html> <html><center><big><big>(adjectif)</big></big></center></html> 
- +\\
 ---- ----
 +\\
  
 ====== 2. Morphologie ====== ====== 2. Morphologie ======
Ligne 17: Ligne 16:
  
  
-Priscien signale une variante morphologique du nominatif masculin singulier en //celebris// (cf. [[:dictionnaire:5.2|§ 5.2]] ). Cette forme analogique est alignée sur le nominatif sg. féminin. Pour les adjectifs de la deuxième classe, en effet, la tendance est à avoir la même forme aux nominatifs masculin et féminin, sur le modèle de //fortis, fortis, forte//. De telles analogiques correspondent à des régularisations de formes flexionnelles anomales à l’intérieur d’un même paradigme.((Il s’agit d’une tendance assez générale, puisque ces formes analogiques de masculin sont attestées pour d’autres adjectifs terminés par la même séquence phonétique : on trouve, au nominatif sg. masculin, la forme// ācris //chez Ennius au lieu de// ācer//. Inversement, et toujours pour obtenir une identité de forme aux nominatifs sg. masculin et féminin, le féminin peut être aligné sur le masculin : ainsi, chez Ennius, est attesté le féminin analogique// acer//.))+Priscien signale une variante morphologique du nominatif masculin singulier en //celebris// (cf. [[:dictionnaire:celeber5:#5.2|§ 5.2]] ). Cette forme analogique est alignée sur le nominatif sg. féminin. Pour les adjectifs de la deuxième classe, en effet, la tendance est à avoir la même forme aux nominatifs masculin et féminin, sur le modèle de //fortis, fortis, forte//. De telles analogiques correspondent à des régularisations de formes flexionnelles anomales à l’intérieur d’un même paradigme.((Il s’agit d’une tendance assez générale, puisque ces formes analogiques de masculin sont attestées pour d’autres adjectifs terminés par la même séquence phonétique : on trouve, au nominatif sg. masculin, la forme// ācris //chez Ennius au lieu de// ācer//. Inversement, et toujours pour obtenir une identité de forme aux nominatifs sg. masculin et féminin, le féminin peut être aligné sur le masculin : ainsi, chez Ennius, est attesté le féminin analogique// acer//.))
  
 Ces nominatifs sg. masculins en …//ĕr// sont issus phonétiquement d’une séquence ancienne en %%*%%….//rĭs// qui a subi, en latin prélittéraire, un phénomène par lequel la voyelle brève postérieure au /r/ est passée à l’avant du /r/ ; dans ce cas particulier, se produisit ensuite, à la finale, une assimilation consonantique progressive aboutissant à …//r// (%%*%%…//rs// > %%*%%..//rr// > …//r//). Ces nominatifs sg. masculins en …//ĕr// sont issus phonétiquement d’une séquence ancienne en %%*%%….//rĭs// qui a subi, en latin prélittéraire, un phénomène par lequel la voyelle brève postérieure au /r/ est passée à l’avant du /r/ ; dans ce cas particulier, se produisit ensuite, à la finale, une assimilation consonantique progressive aboutissant à …//r// (%%*%%…//rs// > %%*%%..//rr// > …//r//).
Ligne 25: Ligne 24:
  
  
-Celeber est sans doute formé par suffixation, par l’adjonction d’un suffixe// -ber ///// -br- //à une base// cele-//. Mais l’origine de sa base comme celle de son suffixe font débat (cf. [[:dictionnaire:6.2|§ 6.2]] ). (cf. [[:dictionnaire:celeber6|§ 6.2]])+Celeber est sans doute formé par suffixation, par l’adjonction d’un suffixe// -ber ///// -br- //à une base// cele-//. Mais l’origine de sa base comme celle de son suffixe font débat (cf. [[:dictionnaire:celeber6:#6.2. Etymologie et origine|§ 6.2]]).
  
 \\ \\
Ligne 31: Ligne 30:
  
  
-[[:dictionnaire:celeber1|Page précédente]] ou [[:dictionnaire:celeber|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:celeber3|Page suivante]] +[[:dictionnaire:celeber1|Revenir au § 1]] ou [[:dictionnaire:celeber|Revenir au plan]] ou [[:dictionnaire:celeber3|Aller au § 3]]