calu̯ārĭă, -ae (f.)

(substantif)



7. Descendance du lexème

7.1. Les descendants dans les langues romanes par la voie phonétique

Lat. calu̯ārĭa ne semble pas avoir donné un descendant en français par la voie phonétique, contrairement à lat. caluus « chauve » (voir ce terme), qui a donné fr. chauve.

7.1.1. Phonétique et phonologie

7.1.2. Sémantique

7.2. Les emprunts faits au latin par les langues anciennes et modernes

Lat. calu̯ārĭa fut emprunté par le français et donna fr. calvaire à partir de l’expression latine appartenant au vocabulaire spécifiquement chrétien Calu̯ārĭae locus, qui désigne le Golgotha, le lieu du calvaire du Christ (voir § 4). Le terme français est attesté pour la première fois sous la forme Escalvaire (XIIe s.) et cauvaire (fin XIIe s.) selon Le Grand Robert.

Il en est de même pour it. calvario, esp. calvario, cat. calvari.


Aller au §6 ou Retour au plan ou Aller au §8