Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:arrogare6 [2015/03/04 14:23]
desiderio créée
dictionnaire:arrogare6 [2015/03/07 09:38] (Version actuelle)
desiderio
Ligne 16: Ligne 16:
 ===== 6.2. Etymologie et origine ===== ===== 6.2. Etymologie et origine =====
  
 +
 +Le verbe //arrogare / adrogare// est un préverbé en //ad//- du verbe //rogare//.
 +
 +
 +Le rattachement de //rogāre// à la famille de //regō// et //rogus// est admis depuis le XIX<sup>e</sup> s., encore que les détails ne soient pas entièrement limpides, ni au point de vue formel, ni au point de vue sémantique. La racine de //regō//, posée aujourd’hui sous la forme %%*%%//h<sub>3</sub>reĝ//-, signifiait « étirer, tendre en ligne droite, étendre, diriger » ; elle connaissait également des emplois intransitifs, « s’étendre, tendre vers ». 
 +
 +
 +Pour la forme, //rogāre// peut être le dénominatif d’un substantif %%*%%//rog-o//- « fait de se diriger vers » ou d’un adjectif %%*%%//rog-o//- « qui tend vers ». On connaît par ailleurs //rogus// < %%*%%//rog-o-s// « bûcher funéraire », terme qui s’est spécialisé à l’extrême, mais dont le sens de départ a dû être très large et évoquer tout type de réalisation dressée, érigée, dont le tas de bois destiné à la crémation des corps. Le nom //rogus// continue probablement un nom d’action à degré //o// et ton hérité sur la racine, le type grec de βόλος, qui a tendance à évoluer vers le concret et la désignation du résultat du procès : « jet », βρόμος « grondement », γόμος « fait d’être plein » d’où « cargaison », γόνος « naissance » d’où « enfant », δόμος « construction » d’où « maison », πόρος « fait de passer, passage », τόνος « tension » d’où « tendon, sangle ».
 +
 +
 +Si //rogāre// est le dénominatif en -//ā//- de //rogus//((thèse affirmée par De Vaan 2008 //s.u.// //rogō//.)), la filière sémantique peut être « s’adresser à quelqu’un », d’où « poser une question, interroger ». L’évolution serait comparable à celle de //petō// « se diriger vers », « aborder quelqu’un », « interroger »((Cf. Ernout-Meillet //s.u. rogō//.)).
 +
 +
 +Plus récemment, le même De Vaan a évoqué la possibilité que //rogāre// soit un déverbatif en ‑//ā//- (mais le degré //o// est étonnant) comme il en existe beaucoup en latin, avec des valeurs apparemment assez diverses((valeurs que De Vaan s’efforce de ramener à l’unité en diachronie)). Dans cette dernière hypothèse, il serait intéressant, pour le sens, d’évoquer le groupe de //pellere// « pousser, heurter » et des déverbatifs en -//pellāre, appellāre, compellāre, interpellāre// : les déverbatifs en -//ā//- se sont spécialisés pour dénoter l’attitude d’une personne à l’égard d’autrui((La racine %%*%%//pel-h<sub>2</sub>//- signifiait « s’approcher », cf. //LIV s.u//. ; le sens primitif est conservé dans l’emploi intransitif d’//appellere// « aborder »)). 
  
  \\ [[:dictionnaire:arrogare5|Aller au § 5]] ou [[:dictionnaire:arrogare|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:arrogare7|Aller au § 7]]  \\ [[:dictionnaire:arrogare5|Aller au § 5]] ou [[:dictionnaire:arrogare|Retour au plan]] ou [[:dictionnaire:arrogare7|Aller au § 7]]