ărrŏgāntĭa, -ae f. (adr-)

(substantif)



5. Place dans le lexique latin

5.1. Analyse synchronique du lexème. Formation du mot en latin

La formation du substantif arrogantia est de date latine : il s’agit d’un suffixé en -ia avec, pour base de dérivation, le thème arrogant(i)- du participe présent arrogans, arrogantis du verbe arrogare. Arrogantia signifie donc littéralement « le fait d’être arrogans », où il faut entendre arrrogans dans sa valeur adjectivale « arrogant, présomptueux ».

Le suffixe latin substantival et dé-adjectival -ia féminin (issu du suffixe alternant *-yă / *-yā, de i.-e. *-yh2 / *-yeh2) a servi à former des noms abstraits de qualité à partir d’adjectifs. Il est très productif en latin dans cette fonction, ce que l’on peut illustrer par les relations de suffixation suivantes :
audāx (gén. audāc-is) « audacieux » → audāc-ia « audace »,
grāt-us « reconnaissant » → grāt-ia « reconnaissance »,
superb-us « orgueilleux » → superb-ia « orgueil ».

5.2. Les interprétations et ré-analyses synchroniques

Puisqu’arrogantia était motivé par rapport à arrogans (et analysable en arrogant-ia) et que, d’autre part, arrogans est synchroniquement rapproché du verbe rogare par Isidore de Séville :

  • Isid. Or. 10, 7 :
    adrogans, eo quod multum rogetur, et ille fastidiosus sit.
    « L’arrogant est ainsi nommé au motif qu’il est très demandé et qu’il est dédaigneux. »

on peut conclure qu’arrogantia, selon le même grammairien, pouvait, lui aussi, être associé à rogare.Voir arrogans.

5.3. « Famille » synchronique du terme

À partir de la base de dérivation arrogā- tirée du verbe arrogare furent dérivés également les termes juridiques :
arrogā-tio, -tiōn-is, f. « adoption d’une personne sui iuris »
et arrogā-tor, -tōr-is, m. « celui qui adopte ».
Voir arrogare et arrogans.

5.4. Associations synchroniques avec d’autres lexèmes

Avec leurs différentes significations, l’adjectif arrogans et le nom arrogantia entretiennent des relations de parasynonymie avec uanitas « vanité », superbus « orgueilleux » et superbia « orgueil » et, dans une moindre mesure, avec gloria pris dans le sens de « vanité ».

Retour au §4 ou Retour au plan ou Aller au §6