arrŏgāns, -ntis (adr-)

(participe-adjectif)



5. Place dans le lexique latin

5.1. Analyse synchronique du lexème. Formation du mot en latin

Arrogans est le participe présent employé comme adjectif du verbe arrogāre, qui est lui-même formé du verbe rogare et du préverbe ad-. Toute la question est de comprendre comment un verbe signifiant au propre « demander »1) a pu, avec le préverbe ad- , donner un préverbé et une famille morpho-sémantique exprimant des formes de la valorisation excessive de soi.

5.2. Les interprétations et ré-analyses synchroniques

Isidore met le participe-adjectif en relation avec le verbe simple rogare :

  • Isid. Or. 10, 7 : adrogans, eo quod _multum rogetur_, et ille fastidiosus sit. (Maltby)
    « L’arrogant est ainsi nommé au motif qu’il est très demandé et qu’il est dédaigneux. »

5.3. « Famille » synchronique du terme

À partir d’adrogans furent dérivés le substantif adrogantia « orgueil » et l’adverbe adroganter « avec arrogance, avec présomption ».

À partir de la base de dérivation arrogā- tirée du verbe furent dérivés également les termes juridiques arrogātio, -ōnis, f. « adoption d’une personne sui iuris » et arrogātor, -ōris, m. « celui qui adopte ».

5.4. Associations synchroniques avec d’autres lexèmes

Arrogans et arrogantia entretiennent une relation synonymique étroite avec superbus et superbia dans le sens d’«orgueil, comportement hautain».


Aller au § 4 ou Retour au plan ou Aller au § 6

1) Rogare peut avoir comme sens premier « s’adresser à » et s’apparenter à regere autour de l’idée de prendre une direction : voir EM, s. v. rego et rogo.