arma, -ōrum (n. pl.)

(substantif)



7. Descendance du lexème

7.1. Les descendants du lexème dans les langues romanes par la voie phonétique

7.1.1. Phonétique et phonologie

D’arma et des termes de sa famille sont issus de nombreux termes dans les langues romanes :

- en espagnol : arma « armes », armado « armée », armadura « armure, monture, charpente », armamento « armement »;

- en français : arme (au sing. et au plur.), armer (verbe issu de lat. armare ou bien verbe dénominatif de fr. arme), armée, armoire, armoirie, gendarme (singulatif à partir de gens d’armes);

- en italien : arma « arme » (pluriel armi), qui a pour forme ancienne arme (pluriel arme), attestée avant 1294 selon De Mauro et le DELI. Selon la BADIP, le mot relève majoritairement d’énoncés de type D, c’est-à-dire d’échanges communicatifs unidirectionnels en présence du (ou des) destinataire(s). Le TLIO donne les variantes suivantes : : alme, arm’, arma, arme, armi, arrme. En napolitain, on trouve la forme àrma (Rotondo, voir inerme). Lat. arma (ou son descendant italien) est à la base des dérivés suivants : armadio « armoire », armamento « armement », armatura « armure », « charpente, échafaudage ».

7.1.2. Sémantique

  • Le substantif fr. armes a le sens d’« armes », mais il offre en outre des emplois spécialisés (héraldique, cf. armoirie) et métaphoriques (faire ses premières armes, une passe d’armes, etc.). Il conserve aussi le sens de « troupe » (place d’armes, commandant d’armes). Quant à celui d’« équipement (non militaire) », il est conservé dans l’une des valeurs du verbe armer (armer un bateau).
  • Le substantif italien arma désigne un instrument d’attaque et de défense (DEI). Il ne doit pas être confondu avec un autre arma qui signifie « âme » et qui est encore usité (voir l’italien alma).

7.2. Les emprunts faits au latin par les langues anciennes et modernes