anfractus, -ūs, m.

(substantif)


7. Descendance du lexème

7.1. Les descendants du lexème dans les langues romanes par la voie phonétique

7.1.1. Phonétique et phonologie

Le REW, s.u. considère lat. anfractum «courbe» comme la base d’it. affratto «rue tortueuse», avec assimilation régressive des groupes consonantiques -nf- > -ff- et -ct- > -tt-1). Le premier phénomène est irrégulier dans la mesure où, normalement, les groupes de trois consonnes (-nfr-) du latin sont conservées en italien (Rohlfs 1966, § 272).

It. affratto n’existe pas dans la langue italienne d’aujourd’hui: en effet, il ne se trouve pas dans les dictionnaires DELI et Battaglia. Cependant, selon le LEI (s.u. ānfrāctus), le mot est attesté dans Buonarroti il Giovane (1618) au pluriel: (diversi) affratti «intrigues» et dans le Dictionnaire de Francesco Alberti di Villanova (1797-1805). Le DEI, s.u. relève que la forme affratto est marginale par rapport à anfratto et les autres dictionnaires (DELI, s.u. et Battaglia, s.u.) signalent seulement la forme moderne anfratto «lieu étroit et sinueux». Alors que la forme affratto est, selon le REW, s.u., un descendant du mot latin par la voie phonétique – mais les autres dictionnaires ne donnent pas d’indications sûres à ce propos –, le motanfratto est emprunté au latin. Les dictionnaires de référence de l’italien ne sont pas exhaustifs à propos de ces deux mots: le Battaglia, s.u. anfratto, par exemple, donne des exemples du mot anfratto tirés de l’œuvre de Buonarroti il Giovane, mais non l’exemple de affratto cité par le LEI, s.u..

7.1.2. Sémantique

Du point de vue sémantique le mot anfratto désigne en général un endroit qui est difficile d’accès: un lieu étroit et escarpé, une rue tortueuse, une cavité étroite. Par métaphore, le mot peut se référer aussi aux «endroits abstraits»: gli anfratti della memoria désigne par exemple les «lieux» de la mémoire dont le souvenir est difficile; gli anfratti del cuore sont les «lieux» du cœur que l’on cache aux autres, etc. Comme extension métaphorique ultérieure, voir l’attestation citée ci-dessus de affratti dans Buonarroti il Giovane: le mot ne se réfère pas aux lieux, mais au caractère tortueux des intrigues. De telles extensions se trouvent aussi en sicilien, où le mot anfrattu présente deux valeurs sémantiques: 1. «incommodité, désastre»; 2. «intrigue», comme l’indique le dictionnaire de Mortillaro (1876-1881, s.u.).

7.2. Les emprunts faits au latin par les langues anciennes et modernes

Le mot italien anfratto est emprunté au latin.



Retour au § 6 ou Retour au plan ou Aller au § 8

1) A propos du deuxième phénomène, voir Rohlfs (1966, § 258).