anfractus, -ūs, m.

(substantif)


4.1. Description des emplois et de leur évolution : résumé

Lire l'exposé détaillé ou Retour au plan du § 4

Le mot anfractus peut aussi bien s’appliquer à un mouvement tournant qu’à un objet présentant des courbes ou sinuosités.

A. "Mouvement tournant" (sens premier)

Dans ce premier emploi, anfractus est un quasi synonyme de ambitus ou ambāgēs. Le sème de mouvement est inhérent à anfractus comme à lat. circuitio ou à gr. περίοδος.

A.1. "Révolution (de l'année)"

A.2. "Volte (d'un cheval)"

Emploi spécialisé dans le vocabulaire de l’équitation.

B. "Courbes ou sinuosités d'un objet

L’emploi statique est secondaire — tout comme, en français, nous continuons à parler du cours d’un fleuve pour désigner son tracé.

B.1. A propos de réalités topographiques

Dans le sens de “courbure”, “sinuosité”, “détours”, “lacets” d’un chemin, d’une route, “méandres” d’un cours d’eau, “anses” ou “baies arrondies”, anfractus fait partie du lexique de la description géographique et topographique (peut-être dans l’usage militaire, car il est fréquent chez Tite-Live). Il a aussi le sens spécialisé de “tournant, virage” dans le vocabulaire de la voirie.

B.2. Replis d'un serpent

C. "Détours et circonvolutions" (sens figuré)

En rhétorique, anfractus dénote les circonlocutions, les ambages et les détours de la parole ; il est l’un des termes qui ont servi à rendre περίοδος.

C.1. Sens technique en rhétorique

C.2. Détours de la parole