allēgŏrĭa, -ae f

(substantif)



8. Bibliographie

- BIVILLE, Frédérique 1985 : « Les éléments grecs du vocabulaire français », L’information grammaticale 24 (janvier 1985), p. 3-8.

- BIVILLE Frédérique, 1990 et 1995 : Les emprunts au grec. Approche phonétique. Louvain-Paris, Peeters ; I. Introduction et consonantisme 1990 ; II. Vocalisme et conclusions 1995.

- ERNOUT Alfred, 1954 : Aspects du vocabulaire latin, Paris, Klincksieck (chapitre I : Les mots d’emprunt).

- FRUYT Michèle, 1987 : « Emprunt suffixal du latin au grec », Bulletin de la Société de Linguistique de Paris 82, p. 227-255.

- MOLINIE Georges, 1992 : Dictionnaire de rhétorique, Paris, Librairie générale française.

- NICOLAS Christian, 2005 : Sic enim appello : Essai sur l’autonymie terminologique gréco-latine chez Cicéron, Louvain, Peeters.

- NICOLAS Christian, 2009 : « La note de traducteur antique et le niveau méta- de la traduction, ou Quand la patte du traducteur se prend dans le fil du texte », in B. Bortolussi, M. Keller, S. Minon & L. Sznajder (éds.), Traduire, transposer, transmettre dans l’Antiquité gréco-romaine, Paris, Picard, 61-89.

- PEPIN Jean, 1976 : Mythe et allégorie. Les origines grecques et les contestations judéo-chrétiennes, Paris, Aubier – Montaigne.

- THOMAS Jean-François, 2004 : « Le mot latin allegoria », dans L’allégorie de l’Antiquité à la Renaissance, B. Perez & P. Eichel-Lojkine (éds.), Paris, H. Champion, 75-92.


Aller au §7 ou Retour au plan ou Aller au §9