Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

dictionnaire:allegoria5 [2015/03/18 10:24]
bothua
dictionnaire:allegoria5 [2015/03/18 10:26] (Version actuelle)
bothua
Ligne 21: Ligne 21:
 Lorsqu’Isidore de Séville définit l’allégorie, il commence par en proposer un calque morphologique, en traduisant chacun des deux éléments du composé grec //ἀλλ-ηγορ-ία// par un élément latin : //ἄλλ//- par //alieni-// « autre », le radical synchronique //ηγορ//- « parler » (rattaché à //ἀγορ-εύω// « parler ») par -//loqu//- « parler » (radical synchronique de //loqu-or //« parler, dire »), et le suffixe grec –//ια// par le suffixe latin //–ium// de substantif neutre :// alieni-loqu-ium// Lorsqu’Isidore de Séville définit l’allégorie, il commence par en proposer un calque morphologique, en traduisant chacun des deux éléments du composé grec //ἀλλ-ηγορ-ία// par un élément latin : //ἄλλ//- par //alieni-// « autre », le radical synchronique //ηγορ//- « parler » (rattaché à //ἀγορ-εύω// « parler ») par -//loqu//- « parler » (radical synchronique de //loqu-or //« parler, dire »), et le suffixe grec –//ια// par le suffixe latin //–ium// de substantif neutre :// alieni-loqu-ium//
  
-    * Isid. //Orig. 1, 37, 22 : \\ //Allegoria est alieniloquium. Aliud enim sonat et aliud intellegitur.// \\ « L’allégorie est le fait de dire autrement. En effet, on entend une chose et on en comprend une autre. »+    * Isid. //Orig.// 1, 37, 22 : \\ //Allegoria est alieniloquium. Aliud enim sonat et aliud intellegitur.// \\ « L’allégorie est le fait de dire autrement. En effet, on entend une chose et on en comprend une autre. »