allēgŏrĭa, -ae f

(substantif)



4.1. Résumé

Si allēgoria est bien le calque phonologique et phonétique du grec ἀλληγορία et si, conformément aux deux morphèmes ἀλλ- et ηγορ- rattaché à ἀγορεύω, il signifie littéralement « action de parler avec un autre sens », les emplois observés sont plus précis et ce, d’autant plus que le mot entre en relation avec d’autres termes au sein du champ lexical complexe du transfert de sens. Il appartient à un vocabulaire technique et ses occurrences se rencontrent dans les œuvres classiques de rhétorique, mais aussi chez les Pères de l’Église, dont les traités et autres commentaires sur les Psaumes et les Évangiles constituent, pour une part, une interprétation des textes sacrés, selon des orientations « allégoriques » largement analysées par J. Pépin (1976).


Retour au §4 ou Lire le développement